La France a été séduite par ce format puisque les citoyens sont de plus en plus nombreux à se lancer dans cette récupération. L’utilisation peut être diverse, mais dans la plupart des cas, elle permet d’arroser le jardin et le potager à moindre coût.

L’eau de la pluie peut être récupérée grâce à la toiture

Le fonctionnement est relativement simple surtout si vous souhaitez utiliser cette eau pour l’arrosage de votre espace vert. Dans ce cas, il suffit d’acquérir un appareil classique que vous branchez au niveau de l’évacuation du toit. L’installation demande quelques secondes seulement, mais, si vos besoins sont plus conséquents, une cuve de récupération d’eau sera indispensable. Le stockage ne s’effectue pas en dehors, mais sous le niveau de la terre puisque vous pouvez ainsi rassembler toutes les eaux pluviales environnantes. Généralement, les quantités sont beaucoup plus importantes que celles observées pour la première méthode.

Les cuves de récupération sont 100 % recyclables

Comme vous avez la possibilité d’avoir recours à une énergie renouvelable, le crédit d’impôt est tout à fait envisageable. Cela vous donne les moyens d’économiser de l’argent en accédant à un dispositif largement mis en valeur par le gouvernement et surtout la ministre de l’Écologie. Ségolène Royal a dévoilé à maintes reprises son soutien concernant ces dispositifs qui sont conçus en polyéthylène, ils sont donc 100 % recyclables et faciles à installer. Certes, les professionnels pourront vous épauler dans cette démarche, mais les bricoleurs qui possèdent des connaissances das le bâtiment auront le loisir de se lancer dans cette tâche. Bien sûr, une petite expertise de votre terrain sera nécessaire, car toutes les zones n’offrent pas les mêmes performances.

Les eaux pluviales ne doivent pas cohabiter avec le réseau potable

Généralement, les endroits humides sont beaucoup plus intéressants pour la récolte, mais vos besoins doivent également être étudiés avec la plus grande précision. Avec cette cuve de récupération enterrée, il sera tout à fait envisageable d’utiliser cette eau pour l’ensemble de la maison et notamment les sanitaires. Les différentes étapes nécessaires ne sont pas particulièrement laborieuses, mais il faudra prévoir un certain temps pour que le dispositif soit opérationnel. La première phase consiste à creuser un trou pour l’emplacement et d’installer la cuve avant de réaliser tous les raccordements.

Le retour sur investissement dépendra de vos besoins

Les cuves peuvent ainsi alimenter la machine à laver, les toilettes, la douche… Une petite précaution doit être prise, car l’eau provenant de ce réseau de pluie ne doit jamais être en contact avec le circuit potable. Dans tous les cas, vous devrez installer une pompe, un système de filtration, une aération et un dispositif d’anti-retour et un autre pour le trop-plein. En effet, si la cuve est pleine, votre réseau ne sera pas saturé puisque les eaux pluviales seront évacuées comme il se doit. Cela reste un investissement intéressant, car la rentabilité est rapidement au rendez-vous si vos besoins sont conséquents.

Ne manquez pas nos autres contenus :