La gastronomie a le pouvoir de réchauffer les cœurs, elle peut donc enthousiasmer votre palais et vous apporter un peu de plaisir. Lorsque les soirées d’hiver ou même celles du printemps sont quelque peu moroses, il suffit de préparer un bon repas pour être immédiatement heureux.

Un plat d’hiver que vous pourrez déguster tout au long de l’année

Un repas familial partagé avec les personnes que l’on aime particulièrement est sans aucun doute l’aspect le plus réjouissant dans le monde de la gastronomie. Celle proposée en France a la capacité d’être très vaste, elle s’adapte donc assez facilement aux volontés de chacun grâce à des saveurs et des goûts totalement différents. Les inspirations sont généralement multiples, mais il faut parfois miser sur des arômes précis pour offrir à vos convives un voyage culinaire appréciable. La préparation du gratin dauphinois possède plusieurs atouts, car elle est à la portée de tous les internautes et surtout elle permet de réchauffer les cœurs.

Une recette très simple à réaliser pour déguster un somptueux gratin dauphinois

Que vous souhaitiez le déguster au déjeuner ou au dîner, il s’avère être un repas complet qui pourra même être transporté au bureau dans un contenant adapté. Il gère assez bien le passage au micro-onde même si certes il sera préférable de le déguster à la sortie du four afin de jouir de tous les arômes développés pendant la cuisson. Pour vous lancer dans cette recette gastronomique, prévoyez aux alentours de 30 minutes, car vous devrez bien sûr éplucher les pommes de terre ainsi que les découper en lamelles assez épaisses. Pour six personnes, il sera nécessaire de prévoir pratiquement un kilo de patates, 30 cl de crème, 100 grammes de beurre, un litre de lait, et du sel, du poivre et de la noix de muscade que vous pourrez acheter en poudre.

Quelles sont les pommes de terre à privilégier pour une cuisson au four ?

La recette est relativement simple, vous devez verser tous les ingrédients dans un plat à four avant de positionner vos lamelles de pommes de terre. Ces dernières ne devront pas être lavées après avoir été épluchées, car vous supprimerez dans ce cas de figure l’amidon qui est essentiel pour apporter un peu de tenue pendant la cuisson. Il s’agit de la recette d’origine, mais sur le Web il existe diverses versions qu’il est possible d’adapter en fonction des traditions. En ce qui concerne le choix de l’ingrédient principal, vous devrez vous focaliser sur la Charlotte ou la Monalisa, ces variétés réagissent assez bien à une cuisson au four. 

Ne manquez pas nos autres contenus :