Un projet immobilier est le rêve de toute une vie pour de nombreuses personnes. C’est un processus qui demande une grande implication des acquéreurs et qui prend beaucoup de temps. Alors pour bien préparer un achat immobilier, voici 7 étapes à suivre.

Déterminer vos besoins en termes de logement

Pour réussir votre projet immobilier, le premier point sur lequel vous devez vous pencher est la définition de vos besoins. Ceux-ci se basent sur vos habitudes de vie et celles de vos proches. En établissant cette liste, vous définissez ainsi un cahier des charges qui va permettre de lancer la recherche du bien conformément à vos critères.

Se poser les bonnes questions

Plusieurs questions peuvent vous aider à bien définir ces différents points :

  • Souhaitez-vous un bien neuf ou ancien ?
  • Est-ce un bien situé dans un lieu calme ou un peu plus animé ?
  • La maison, doit-elle être à proximité des transports en commun et autres commodités (commerces de proximité…) ?
  • La présence d’une école dans les environs pour les enfants est-elle obligatoire ?
  • Est-ce une résidence principale ou secondaire ?

Il y a plusieurs autres questions que vous pouvez vous poser afin de bien cerner le bien que vous désirez. Par ailleurs, ce travail permet de réduire les possibilités et de permettre une recherche plus précise et ciblée.

investissement immobilier

Investir dans un bien immobilier neuf : les avantages

Un bien immobilier neuf ou ancien ? Il est très important de définir ce paramètre pour de multiples raisons. En effet, les biens neufs ne sont pas traités de la même manière que les biens anciens. Les biens neufs répondent à des normes en matière énergétique et de construction. Ils sont dotés des dernières technologies et cela a un impact sur le prix.

Par ailleurs, en optant pour un bien neuf, il y a des avantages fiscaux dont vous allez bénéficier pour vous aider à concrétiser ce projet. En effet, selon le site icade-immobilier.com, vous bénéficierez entre autres, de l’emprunt à taux zéro PTZ si vous êtes primo-accédants, du dispositif de défiscalisation Pinel en effectuant un investissement locatif et vous économiserez également sur les frais de notaire (3% dans le neuf, contre 7% en moyenne pour l’ancien).

Lire aussi :  5 choses à savoir sur les SCI

En achetant un logement neuf, vous pourrez également bénéficier d’excellentes prestations en termes de performances énergétiques, notamment et pourrez choisir parmi différentes options de personnalisation de votre bien (emplacement des cloisons, finition des sols…).

Établir et définir un budget prévisionnel

Cette étape est très importante parce qu’elle nécessite beaucoup de travail et est indispensable pour réussir son projet immobilier. Le budget prévisionnel n’est pas établi uniquement pour l’acquisition du bien, mais également pour pouvoir faire face aux engagements ultérieurs.

Les futures charges

La réalisation d’un budget prévisionnel permet d’évaluer les charges auxquelles vous serez confronté dans le futur. Il y a des taxes qui seront fixes dans le temps, tandis que d’autres vont évoluer. Vous devez par conséquent évaluer chacun de ces éléments pour bien vous préparer à tout ce qu’implique votre projet immobilier.

Faire une rapide étude du marché

Vous devez vous renseigner sur les prix de l’immobilier dans le secteur visé. Ce travail préliminaire vous permettra de faire des comparaisons entre vos attentes et vos possibilités. Vous en profiterez également pour vous faire une idée des prix appliqués sur le marché et cela vous permettra de mieux vous préparer.

Réalisez des visites de biens répondant à vos besoins. Durant ces visites, prenez la peine de vous renseigner sur les charges du bien pour étoffer davantage votre bilan prévisionnel.

L’évolution de vos revenus

Ce point n’est pas facile à vérifier, mais si vous êtes en mesure de le faire, ne vous en privez pas. Vous pourrez ensuite demander des simulations pour voir si vous serez en mesure de financer votre bien.

Constituer son apport personnel

Pour réaliser un projet immobilier, vous devez vous pencher en premier sur votre apport personnel. En effet, si vous envisagez de faire un prêt, vous avez moins de chance de pouvoir le contracter si la banque doit tout financer.

Il faut donc vous constituer un apport personnel qui prouve votre investissement dans le projet. Votre apport personnel peut être constitué de vos économies, de prêts familiaux, de donation en argent… Avec votre apport personnel, vous serez en mesure de négocier dans de meilleures conditions le prêt avec votre banque.

Lire aussi :  Primo-accédants : comment se lancer ?

achat immobilier

Évaluer sa capacité d’emprunt

Pour bénéficier d’un crédit immobilier auprès d’une institution bancaire, il y a des exigences à remplir. En calculant votre capacité d’emprunt, vous serez en mesure de déterminer avec précision la somme à emprunter. Cette étape va vous permettre de mieux définir les contours de votre projet sur le plan financier.

Rechercher son bien immobilier

À l’aide de toutes les informations précédemment renseignées, votre cahier des charges est bien précis et vous pouvez vous mettre plus facilement à la recherche de votre bien. Dans ce cadre, vous pouvez faire des demandes auprès d’agences immobilières.

Il est également possible de consulter des annonces, de s’adresser à un notaire ou à un particulier… Pour ne pas rater les bonnes annonces, il est recommandé de consulter internet et non les éditions papier qui sont hebdomadaires.

Signer l’avant-contrat

L’avant-contrat est un compromis de vente signé entre les parties intervenant sur une vente immobilière. Une fois signé, ce document engage définitivement les différentes parties. L’acquéreur dispose d’un délai de rétractation de 10 jours à compter du lendemain de la réception de la lettre recommandée.

Lors de la signature de l’avant-contrat, l’acheteur verse un acompte au vendeur. Celui-ci sera imputé du prix de vente dans le cas où l’achat est réalisé. Par contre, vous perdez cette somme si vous renoncez à votre achat. Prenez le temps de vérifier que l’avant-contrat mentionne certains éléments comme le délai de rétractation, le prix d’achat du bien, le moyen de financement…

Financer le bien

Cette dernière étape est nécessaire, car elle déterminera la réalisation ou non de votre projet immobilier. Pour ce faire, vous pouvez contacter directement différentes banques et les mettre en concurrence ou demander les conseils d’un professionnel en crédit.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !