Quels sont les aliments à proscrire durant une grossesse ? 

Quels sont les aliments à proscrire durant une grossesse ? 

23 octobre 2017 0 Par Nicolas
Rate this post

Afin que votre grossesse se déroule au mieux, vous devez respectez certaines règles et faire quelques concessions : par exemple, ne plus consommer d’alcool, dormir suffisamment ou encore ne pas s’exposer trop au stress.

Cela compte également pour ce que vous manger : au niveau de votre alimentation, vous aurez besoin de vous limiter et ne plus consommer certaines choses.

Les aliments à bannir à tout prix

Les premiers aliments qui sont à bannir à tout prix sont les aliments crus. Les aliments crus peuvent vous transmettre la listériose et la toxoplasmose.

Cela concerne donc les fromages à pâte molle ou encore au lait cru : sont donc visés les camemberts, les fromages râpés en sachet ou les fromages achetés à la coupe.

Par ailleurs, sont également visées les viandes crues : la viande crue ou charcuterie cuite comme les rillettes, les pâtés, les foies gras, les produits en gelée et les viandes crues comme les Tartares sont absolument à bannir !

Les poissons ou crustacés crus en font également partis : surimi, rillettes de la mer, huîtres, ou saumon cru… Tous ces aliments ne doivent pas figurer sur votre liste de courses.

Vous pouvez manger des viandes et poissons bien cuits à point, mais évitez également les crustacés décortiqués et prêts à la consommation qui sont vendue déjà cuits. Cuisez vous-même vos aliments pour être vraiment sûre.

Les aliments qui sont déconseillés durant la grossesse

Tous les aliments à base de soja sont, en effet, déconseillés à la consommation lors d’une grossesse. Les produits à base de soja contiennent de phyto-estrogènes qui sont des substances qui peuvent interférer sur le système hormonal de la mère et donc du bébé.

Vous pouvez en consommer très peu, mais il est vraiment préférable de les bannir également.

N’abusez pas sur le thé et le café

En effet, consommer trop de thé favorise l’absorption du fer contenu dans vos aliments. De ce fait, des carences peuvent vite faire surface et vous risquez de faire une anémie.

Les tisanes aussi sont visées. Vous pouvez consommer des tisanes d’agrumes, de gingembre ou de mélisse en se limitant à maximum trois tasses par jour.

Le café et le thé sont connus pour leurs effets excitants : il ne faut donc pas trop en consommer pour pouvoir se reposer quand vous en aurez besoin et passer des nuits reposantes. Faites également attention aux sodas qui peuvent contenir de la caféine comme par exemple le coca cola.

L’alcool

Évidemment, l’alcool est entièrement à bannir : oubliez le verre de vin journalier qui apporte des effets bénéfiques à la santé ! Votre bébé, lui, ne sera pas reconnaissant de votre verre de vin.

En effet, l’alcool attaque le cerveau du fœtus, peut importe sa forme et son degré. Boire un verre de vin par jour ou de temps en temps un alcool fort favorise la prématurité et le petit poids de naissance, donc n’hésitez pas une seconde à ne pas boire d’alcool.