Autrefois tabou dans de nombreuses sociétés à travers le monde, les pratiques sexuelles s’invitent de plus en plus au centre des débats sur la sexualité. Au nombre des plus courantes de nos jours figure le Bondage, Domination, Soumission et Sado-Masochisme (BDSM). De quoi s’agit-il réellement ? Quelles sont ses origines ? Comment la pratiquer ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et comment en tirer le meilleur profit ? Nous faisons un décryptage de cette pratique dans cet article.

BDSM : de quoi s’agit-il et quelles sont ses origines ?

Le BDSM est une pratique ancestrale originaire du Japon. Il correspondait à la base à une technique de torture consistant à ligoter les victimes pour les amener à ressentir de l’inconfort. Cette pratique répressive est entrée peu à peu dans les mœurs sexuelles, tout d’abord dans le monde professionnel du sexe. Faire l’amour avec un maître dominant, une maîtresse dominante ou encore un partenaire soumis est devenu un service proposé dans de nombreuses maisons closes dans le monde. Peu à peu, le BDSM est apparu dans les films pour adultes avant de se retrouver dans les films destinés au grand public. Le BDSM regroupe plusieurs pratiques et représente aujourd’hui une référence en matière de plaisir sexuel sadomasochiste.

Lors d’une pratique de BDSM, l’un des partenaires (le dominant) contrôle l’autre partenaire (le soumis) en lui dictant quoi faire. Les actes peuvent se révéler quelques fois douloureux. Ce sont d’ailleurs ces notions de soumission et de douleur qui donnent une connotation péjorative du BDSM chez plusieurs personnes. Toutefois, il s’agit de pratiques maîtrisées et qui suivent certaines règles. Si vous souhaitez accomplir vos plus grands fantasmes, vous trouverez dans des sexshops des accessoires BDSM pour expérimenter les pratiques BDSM.

pratique BDSM

Accessoires qu’il est possible de se procurer en allant au sexshop de Rouen pour une pratique BDSM

Comment pratiquer le BDSM ?

Pour mieux comprendre la pratique du bondage, il faut comprendre son principe. Le bondage repose en effet sur le principe qu’un partenaire attache l’autre pour limiter ses mouvements durant tout le rapport sexuel. Une fois que le partenaire soumis est parfaitement attaché, l’autre partenaire dominant lui donne des ordres à exécuter. Il peut s’agir de positions sexuelles à adopter, de gestes comme la fellation, etc. La personne qui joue le rôle du soumis doit s’exécuter jusqu’à ce que les deux partenaires atteignent la jouissance. Pour rendre la pratique du BDSM plus intéressante, des punitions et des récompenses sont données tout au long du jeu érotique. Ces dernières varient en fonction des conditions sur lesquelles vous vous êtes entendus au départ.

Chaque couple étant particulier, les partenaires définissent eux-mêmes de commun accord les parties du corps qui seront attachées. Il n’y a pas de règles pour le choix des accessoires qui servent à la pratique du BDSM. Vous êtes donc libre, vous et votre partenaire, de choisir le nécessaire pour rendre cette expérience sensationnelle. D’une simple ficelle aux menottes, vous avez de nombreuses possibilités. Diverses sortes d’accessoires servent dans la pratique du BDSM. C’est le cas par exemple :

  • des harnais,
  • des colliers avec laisse,
  • des pinces à tétons,
  • des rubans colorés,
  • les attaches à mousquetons,
Lire aussi :  Jeux coquins : vous attendez quoi pour vous y mettre ?

Il existe aussi des chaînes, des fouets, des menottes, des bâillons, des ball stretchers, des corsets, des cages à pénis, etc. Vous trouverez aussi sur le marché des kits comprenant plusieurs de ces accessoires pour une expérience complète.

Quels sont les avantages et les inconvénients des pratiques BDSM ?

À l’instar de toute autre pratique sexuelle, les BDSM présentent à la fois des avantages et des inconvénients.

Les avantages de la pratique du BDSM

Une pratique du BDSM décuple le plaisir lors des rapports sexuels, surtout pour les personnes qui l’expérimentent pour la première fois. L’univers du BDSM complètement différent de ce dont vous avez l’habitude vous fait découvrir de nouvelles sensations sexuelles qui vous conduiront plus vite, votre partenaire et vous, à la jouissance. De plus, lorsqu’il s’expérimente en couple, le BDSM solidifie vos liens avec votre partenaire. Ce dernier sera en effet beaucoup plus attiré par vous, car il vous découvre d’une nouvelle manière.

Les inconvénients de la pratique du BDSM

La pratique du BDSM ne doit se faire qu’après avoir établi les règles et les limites à ne pas franchir avec votre partenaire. Autrement, cette pratique peut vite tourner à la dérive et limiter le plaisir de l’un ou de l’autre.

De plus, les liens trop serrés aux poignets, aux pieds, au cou peuvent être source de douleurs non désirées. Lorsque ces liens sont très serrés au cou par exemple, ils peuvent provoquer l’afflux du sang au visage, bloquer la respiration ou encore étrangler. Pour limiter ce risque, il faut faire des liens moins serrés certes, mais aussi être à l’écoute de son partenaire durant tout l’acte, quel que soit le rôle que vous jouez : dominant ou soumis.

BDSM en couple

Quelques conseils pour tirer le meilleur profit du BDSM

Pour réussir à pimenter vos relations sexuelles avec le BDSM, il faut suivre certains conseils pratiques.

Trouvez le bon partenaire

Afin de profiter des nombreux avantages du BDSM ci-dessus présentés, il est impératif de trouver le bon partenaire. En effet, la sexualité est un vaste domaine dans lequel les besoins des uns et des autres sont très diversifiés. Il est donc indispensable de vous assurer que votre partenaire souhaite réellement faire cette nouvelle expérience avec vous.

Le bon partenaire pour une expérience BDSM est aussi quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance, surtout si vous jouez le rôle de soumis. Cela limite en effet les mauvaises surprises que vous pourriez avoir durant la pratique BDSM qui peut être douloureuse, voire dangereuse. Trouver le bon partenaire vous rassure que le danger sera maîtrisé et que vous n’aurez pas droit à de mauvaises surprises.

Lire aussi :  Le massage tantrique : l’activité parfaite pour éveiller votre désir

Renseignez-vous à l’avance sur les pratiques BDSM

Selon les pratiques BDSM qui vous tentent, n’hésitez pas à vous renseigner à l’avance. Ceci vous assure d’être parfaitement informé sur le fonctionnement, les avantages, les risques de chaque pratique. Dès lors, il est plus simple de décider si vous souhaitez réellement le faire ou pas. Toutefois, gardez à l’esprit que les BDSM sont personnalisables à l’infini. Il est donc possible pour vous de modifier le déroulement standard pour l’adapter à vos besoins et ceux de votre partenaire.

En outre, se renseigner évite de prendre des risques pouvant rendre la pratique beaucoup plus dangereuse. Par exemple, si vous souhaitez utiliser de la cire chaude, vous informer vous permet de connaître la bonne température et vous évite alors de brûler votre partenaire.

Priorisez la communication

Tout comme pour un rapport sexuel ordinaire, la communication représente une véritable clé qui garantit la réussite de votre expérience BDSM. Cela consiste dans un premier temps à discuter en amont avec votre partenaire pour l’informer de vos attentes et de vos limites. Par la même occasion, vous prendrez également conscience de ce dont il a besoin et de ce qu’il attend. Ainsi, chacun de vous saura s’adapter afin de vous garantir à tous les deux une meilleure expérience. La communication intervient aussi durant tout le rapport sexuel. À ce niveau, elle vous permet d’indiquer à votre partenaire votre ressenti en fonction de ce qui se fait.

À la fin de l’acte sexuel, faites un bilan avec votre partenaire pour que chacun évoque les réussites et les échecs de l’expérience que vous venez de réaliser à deux. Cela vous permet de vous améliorer pour les prochaines fois.

Lâchez prise et profitez

Pour entrer parfaitement dans votre rôle de soumis ou dominant, il faut absolument vous détendre. Cela demande de faire le vide dans votre tête, de lâcher prise et de vous laisser guider par les événements. Notez que cette attitude vous prédispose à vite atteindre la jouissance.

Toutefois, cela ne veut pas dire de ne pas réagir lorsqu’un geste est déplacé et vous met dans une situation inconfortable. Il suffit de le faire avec les bons mots sans casser l’ambiance. Pour ce faire, il faut définir, avant le début de l’acte, des stopwords avec votre partenaire. Misez sur les mots qui sortent totalement du contexte de la sexualité pour retenir plus facilement l’attention de l’autre.

By Clement