Si vous partez en vacances, vous allez certainement réaliser certaines activités qui sortent de l’ordinaire ou que vous n’avez jamais fait auparavant. Selon la région dans laquelle vous partez, vous pouvez pratiquer de la via ferrata. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette activité sportive.

L’historique de la via ferrata

La via ferrata est une pratique qui existe depuis longtemps. Vous pouvez la pratiquer dans plusieurs départements de France. Par exemple, si vous passez vos vacances près de Perpignan, vous pouvez choisi de pratiquer la via ferrata dans les Pyrénées Orientales. Cette pratique a été créée en 1843 par Friedrich Simony. Il commence par équiper la voie pour permettre aux touristes de pouvoir pratiquer la via ferrata au sommet du Dachstein. Il réalise la première ascension dans la même année. Cette activité sera ensuite développée dès le début du XXe siècle par l’armée italienne pour aider les troupes alpines à traverser les passages avec du matériel lourd.

Entre les années 50 et 80, les installations se multiplient au sein de nombreux massifs montagneux européens.  Les premiers itinéraires de basse altitude qui sont destinés à internet commencent à se mettre en place. En France, la première via ferrata s’est installée  en 1988, mais c’est uniquement deux ans plus tard que la pratique s’est popularisée en France et en Suisse.  Cela permet aux stations de sports d’hiver de proposer des activités touristiques durant la période estivale. C’est ainsi qu’est né ce que l’on appelle le tourisme sportif.

La pratique de ce sport

Ce sport, comme tous les autres, nécessite un matériel et une tenue adaptée. Pour pratiquer cette activité, vous devez avoir différents outils :

  • un baudrier d’escalade
  • une longe spécifique à la via ferrata
  • un casque
  • une corde d’escalade et des mousquetons
  • des chaussures appropriées
  • des gants
  • un sac à dos

La via ferrata est un sport qui demande certaines précautions, car il y a un certain danger mais également plusieurs niveaux de difficulté. Ces niveaux vont de facile à extrêmement difficile. Ce dernier niveau requiert beaucoup de pratique et d’habitude. Pour pratiquer cette activité, il faut avoir une certaine condition physique.

Durant la via ferrata, on commence par s’accrocher avec les mousquetons de la longe adaptée. Le pratiquant déplacera les mousquetons au fur et à mesure de son avancement sur le parcours. Il convient de toujours laisser au moins deux points d’arrêt entre chaque pratiquant pour que l’un n’entraîne pas l’autre s’il devait chuter.

Ne manquez pas nos autres contenus :