Réguler le loisir de la chasse est devenu une priorité pour la Fondation Sommer à l’aube de 2040. L’actualité de ce domaine nous montre que les chasseurs ne respectent pas, dans bien des cas, les règles mises en vigueur par la loi française et la loi de la nature. Brutale, sauvage, cette chasse met à mal toute l’énergie que mettent les fondations et défendeurs de la nature dans le respect de nos ressources naturelles. Il est urgent de pouvoir agir pour renverser cette tendance.

Soucieux du bien-être de nos animaux et de notre environnement, la Fondation François Sommer soulève des points intéressants dans son étude de la chasse à l’horizon 2040. Un gros travail de réflexion qui permet de comprendre les enjeux de telles actions et qui incite les chasseurs à revoir leurs angles d’attaques.

Des valeurs fortes pour la Fondation François Sommer

Depuis 1964, la Fondation François Sommer ne cesse de se développer et de partager avec tous les citoyens sa passion pour la chasse régulée et pour l’environnement. François et Jacqueline Sommer forment un couple charmant. En partant d’un constat simple que la chasse n’était pas toujours respectueuse, ils ont eu l’idée de créer ce que l’on appelait alors la Maison de la Chasse et de la Nature. Deux ans après sa création, la Fondation fut reconnue d’utilité publique. Une reconnaissance motivante pour le couple qui n’a cessé durant toute son existence de militer envers une chasse raisonnée. Grâce à cette passion et à leur dévouement, la Fondation François Sommer compte aujourd’hui un grand nombre de chasseurs, naturalistes et non-chasseurs. Ces derniers ont pour seul objectif de préserver les ressources naturelles.

Les valeurs instaurées au sein de la Fondation n’ont pas changé depuis le début. Bien au contraire, elles ne cessent d’évoluer et de se développer pour arriver à un objectif commun : celui de préserver la nature. Ainsi, les valeurs sont :

  • gérer le rapport entre l’humain et la nature ;
  • protéger l’espèce animale ;
  • améliorer la manière dont les connaissances sont partagées ;
  • promouvoir la synergie entre les acteurs majeurs de la nature.

La Fondation Sommer au service de la nature

Toutes les personnes soucieuses de la santé de notre planète pourront ainsi partager avec la Fondation François Sommer et ses adhérents leur point de vue sur le rapport entre l’homme et la nature. Des rencontres riches en émotion. Ces dernières sont rythmées grâce à des scientifiques, des historiens, des chasseurs ou de fervents défenseurs des ressources naturelles. À l’occasion de rencontres (comme ce fut le cas lors du salon « Lire la Nature »), lors d’une visite au musée ou dans le club de la Fondation, les petits comme les grands peuvent participer à la sauvegarde des ressources naturelles.

Des défis majeurs pour la chasse

Pour mener à bien la mission qu’elle s’est donnée, la fondation étudie à l’horizon de 2040 trois grands thèmes : les milieux et écosystèmes naturels, l’évolution des modes de vie et l’évolution des rapports homme / animal. Cette étude de cas permet ainsi de mettre en exergue des défis majeurs, qui permettront d’amener les passionnés à préserver la nature tout en pratiquant la chasse raisonnée.

Comprendre l’évolution des milieux et écosystèmes naturels

En France, les espaces et l’artificialisation des sols évoluent constamment. Tout comme l’urbanisation qui ne cesse de prendre une place significative dans notre pays. Alors, la question est simple : comment nos milieux et écosystèmes naturels vont évoluer durant ces vingt prochaines années ? Aujourd’hui, nous construisons toujours plus d’éléments. La population mondiale augmente et il faut trouver une place pour tout ce petit monde. Malgré tout, les humains oublient que cette augmentation nécessite d’enlever des espaces privilégiés à la nature et aux animaux. Ainsi, quelle place leur restera-t-il si nous occupons encore plus d’espace d’ici 2040 ?

Depuis quarante ans, la surface des prairies permanentes s’est vue diminuée, avec quatre millions d’hectares en moins. Dans son étude, la Fondation François Sommer indique que le développement de la biodiversité pourrait être remarquable, si l’entretien des prairies permanentes était privilégié.

Faire évoluer nos modes de vie

Les modes de vie des humaines évoluent, mais ils ne sont pas les seuls. Ruralité, nature, loisirs, tout évolue au fil des années. L’étude décrite par la Fondation met en avant ce deuxième thème majeur. Plusieurs interrogations sont posées pour lesquelles des spécialistes et des passionnés sont prêts à se pencher dessus. Parmi elles on retrouve la question des évolutions du rapport à la nature au sein de la société française ou encore des transformations des activités de loisirs en relation avec la nature. Il faut dire qu’en France, nous avons la particularité de posséder un fort patrimoine naturel utilisé pour les activités sportives.

Cette mise en avant permet d’avoir un mode de vie social. Une relation entre l’humain et la nature et des moments de partage dans un environnement naturel et propice à la rencontre.

Participer à l’évolution des rapports homme / animal

L’animal est le meilleur ami de l’homme, pourtant certains continuent de le maltraiter et de le voir d’un tout autre oeil. Les animaux sont représentés de différentes manières selon la personne qui les décrivent. Malheureusement, des individus voient dans l’animal une bête sauvage que l’on peut exploiter pour l’alimentation. D’autres encore sont aveuglés par leur soif de chasse barbare. Et il y a la population soucieuse de préserver les animaux dans notre monde. Un exemple à suivre dans le rapport entre l’homme et l’animal est beau.

La Fondation François Sommer met tout en place pour sauvegarder les races animales. Les évolutions majeures souhaitées par les membres sont en rapport avec les animaux en voie d’extinction. Comment leur permettre d’occuper encore longtemps une place sur la planète ? Comment évoluer dans un contexte actuel ?

Comment bien appréhender l’avenir de la chasse ?

La question n’est pas légitime et suscite bien des intérêts. En effet, comment appréhender l’avenir de la chasse par rapport aux habitudes prises par certains individus ? Les membres de la fondation ont tout intérêt à mettre les bouchées doubles pour espérer que d’ici 2040, la biodiversité ne se détériore pas. Ainsi, elle met l’accent sur l’avenir de la chasse et l’importance d’opter pour une chasse raisonnée. Les actes et le comportement des humains amènent la Terre à souffrir atrocement. Cette souffrance se ressent par le réchauffement climatique et le taux de pollution bien plus élevé qu’il y a de nombreuses années. Malheureusement, cette dégradation de l’environnement empêche certaines espèces de s’épanouir. Il est donc urgent de se poser les bonnes questions et notamment celle des changements sur les types de chasse.

Il faut dire qu’en France, la politique de la chasse a très peu changé depuis quelques années. Et de plus en plus de personnes se sont adonnées à cette spécialité. Pour pouvoir arriver à répondre à toutes les demandes, il faut pouvoir perdurer les espèces de gibiers. Mais au-delà de cette mission, il est également indispensable de rappeler aux humains que l’animal a également le droit au respect. Tout comme la nature qui, elle, est bien trop souvent piétinée par les hommes et leurs souhaits de construction à l’infinie.

Protéger au mieux les espèces animales

Pour en revenir aux animaux, la Fondation François Sommer fait tout son possible pour préserver les espèces. Impliquée dans cette démarche, elle favorise la reproduction des espèces les plus menacées par les actes actuels de l’homme. Ce suivi est ainsi bien spécialisé et complet, afin de ne manquer aucune action. C’est également le cas pour la nature. Qui produit une alimentation saine et équilibrée ? Il s’agit bien évidemment des espaces naturels. Grâce aux ressources proposées par la Terre, vous avez la possibilité de manger des fruits et légumes, presque à votre guise. Mais, comment pourriez-vous en manger à l’infini s’il n’existe plus d’endroits où les faire pousser ? La mission de la Fondation Sommer est ainsi de préserver notre planète et les espaces verts mis à notre disposition.

Différents scénarios pour l’avenir de la chasse

Plusieurs paramètres sont pris en compte par la Fondation pour parler de l’avenir de la chasse d’ici 2040. Ainsi, la question de la diversité des formes de chasse notamment est prise en compte dans les différents paramètres. Les spécialistes s’interrogent également sur les personnes qui pratiqueront la nouvelle chasse et à quels endroits. Nous aurons également le droit à la place et le rôle de la chasse, les enjeux de coexistence de la chasse, des sports et des activités en plein air, tout comme les enjeux éthiques de la chasse de demain.

Durant toute l’étude, la Fondation François Sommer tentera de répondre à des questions fondamentales autour de la nature. Une observation rigoureuse de la nature sera effectuée afin d’arriver à une conclusion des plus plausibles. Tous les scénarios sont explorés afin de trouver une solution idéale pour que la chasse raisonnée reprenne une place importante en France. Ainsi, la chasse sera préservée tout comme la nature. Le comportement humain pourra être changé et les ressources naturelles resteront convenables. Les hommes, la nature et les animaux pourront vivre en harmonie et redécouvrir le sens du terme « cohabitation ». Ils participeront à l’élaboration d’une nouvelle ère pour la chasse.

BRANDT Valentin

Créateur de Geekeries.fr. Référentiel de ressources WordPress en Français qui a vu le jour pour la toute première fois en 2007. Je publie régulièrement des plugins, des outils SEO, des ressources et de l'actualités pour améliorer votre expérience avec le CMS WordPress.

Ne manquez pas nos autres contenus :