Le portail battant souligne et harmonise le style de votre aménagement extérieur tout en protégeant l’accès à votre maison. Motoriser son portail battant présente de nombreux avantages, notamment en termes de confort d’utilisation. En plus de faciliter le quotidien, cela permet d’optimiser la sécurité et de gagner en confort. Découvrez les différents types de motorisation de portail dans cet article.

Quel type de motorisation choisir pour son portail battant ?

Tous les portails battants ne sont pas identiques. Il en va de même pour les systèmes de motorisation. Afin de savoir quelle motorisation choisir pour un portail à battant, il est essentiel de tenir compte de nombreux critères. En plus de votre budget, de vos goûts personnels et de vos habitudes, vous devez évaluer de nombreux éléments dont le matériau qui compose le portail, le poids de ce dernier et le terrain. N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels pour vous aider à choisir votre système de motorisation. Sur certains sites dédiés, vous trouverez tout le nécessaire pour la motorisation de votre portail plein (moteur à bras), de votre portail ajouré ou semi-ajouré (moteur à vérins ou chariot coulissant) et même des kits solaires pour bénéficier d’une autonomie totale en électricité.

La motorisation de portail à bras articulés

La motorisation à bras articulés convient à de nombreuses configurations et à des vantaux de 2,3 m pouvant peser jusqu’à 150 kg. Elle est surtout plébiscitée pour les portails battants en PVC, en bois, en aluminium, etc. Elle est constituée de deux vérins électriques fixés sur le pilier maçonné et le portail. Simple et durable, ce type de motorisation est parfait pour les portails battants anciens.

Lire aussi :  Quand la pompe à chaleur s'invite partout dans la maison !

motorisation portail battant

La motorisation à vérins pour un portail battant

La motorisation à vérins est fortement recommandée pour les portails battants lourds et solides comme les modèles en acier ou en fer. C’est un système de motorisation particulièrement puissant. Il existe deux types de mécanismes à vérins : l’automatisme à vérins linéaires et la motorisation à vérins hydrauliques linéaires. Tous deux fonctionnent à l’aide d’une vis qui tourne à l’aide d’un moteur électrique dans les écrous établis sur les vantaux. Néanmoins, il faut ajouter une huile pour optimiser la puissance du dispositif avec le système de motorisation à vérins hydrauliques linéaires.

Le système à roues

Pour motoriser un portail neuf ou ancien à moindre prix, le mieux est d’opter pour un système à roues. En effet, ce système de motorisation est moins cher que les autres. Ce dispositif peu énergivore est adapté aux portails sur terrain en pente. Cependant, cet équipement requiert un entretien particulier. Il faut veiller à ce qu’aucun gravier et autre élément encombrant ne gênent la rotation.

L’automatisme enterré

L’automatisme enterré à piston ou à vérins est la solution à privilégier pour préserver l’aspect original de votre portail battant. En effet, c’est un système de motorisation imperceptible. L’automatisme enterré est particulièrement idéal pour les portails neufs. Le moteur est composé d’une caisse de fondation placée sous le bord inférieur du portail et reliée au vantail par l’étrier de fixation. Ce système de motorisation est fiable et facile à entretenir. Les pannes sont rares.

De nombreuses solutions existent pour motoriser un portail battant neuf ou ancien. Motorisation à bras articulé, à vérins, à roues ou enterré, vous avez l’embarras du choix.

Lire aussi :  Comment améliorer votre routine de ménage pour un foyer plus propre et plus organisé

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *