De plus en plus de salariés sont sujets à l’épuisement professionnel, plus communément appelé le burn-out. Les raisons sont nombreuses et heureusement, on peut s’en remettre de diverses manières. Découvrez nos conseils pour vous reconstruire après cette phase d’effondrement psychologique et physique.

Focus sur les causes et les signes du burn-out

Le burn-out est le plus souvent dû à une période de stress prolongée au travail. Ce syndrome est le stade final d’un processus durant lequel vous souffrez en raison d’une accumulation de stress. Hommes, femmes, adolescents et étudiants peuvent être touchés, quels que soient leur niveau hiérarchique ou leurs horizons professionnels.

Les causes du burn-out

Votre contexte de travail est directement lié à l’épuisement émotionnel, physique et psychologique caractéristique du burn-out. Les causes de ce dernier son nombreuses, mais la plus fréquente est l’intensité du travail, suivie par la pénibilité et le manque de temps pour réaliser les tâches.

Viennent ensuite les relations avec les collègues et le temps passé dans les transports. En effet, vous pouvez en être amené à vous demander : quelle est ma mission de vie ? À force de vous sentir usé par le travail, vous en serez affectivement vidé. La durée de résistance à un stress chronique diffère selon les individus. Notez qu’il reste tout à fait possible de suivre des formations ou de consulter livres et vidéos spécialisés avec des conseils pertinents, afin de trouver votre mission de vie, et donc en finir avec l’épuisement physique et psychologique.

La crainte et le déni sont également responsables du burn-out, car au lieu de vous reposer, vous travaillez davantage. Vous laissez votre travail déborder dans votre vie personnelle, jusqu’à vous priver de vos activités, ainsi que du temps nécessaire pour vous ressourcer mentalement et physiquement.

burn out

Les signes de l’épuisement professionnel

Sachez que certains signaux permettent de détecter un burn-out. Faites preuve de prudence lorsque vous ressentez une fatigue intense qui ne se résorbe pas avec le repos. Cette première phase se poursuit généralement par une baisse de la volonté de se lever le matin pour se rendre au travail, ressenti comme une véritable corvée. Même si tous les travailleurs sont différents, ces différentes phases sont quasiment systématiques chez ceux qui se rapprochent du burn-out. En parallèle, vous n’arrivez plus à vous nourrir correctement ou à prendre soin de votre santé. Certaines personnes deviennent même agressives ou cyniques envers leurs collaborateurs.

Lire aussi :  Quel est le mois le plus compliqué de la grossesse ?

Prendre soin de soi suite à un burn-out

Pendant un burn-out, vous arrivez au bout de vos moyens et êtes incapable de vous ressourcer dans votre vie privée, que ce soit le soir, durant le week-end ou pendant les vacances. À un moment donné, vous serez obligé de vous arrêter et de prendre soin de votre mental et de votre corps.

La prévention du burn-out

En général, une personne qui fait un burn-out nie ou cache les signaux d’alerte et n’en parle pas à ses supérieurs. Elle rentre dans un cercle vicieux dans lequel elle continue de se surinvestir jusqu’à la rupture. Cette dernière se manifeste par une crise de panique subite ou par l’impossibilité de bouger au réveil. Pour prévenir l’épuisement professionnel, tout salarié devrait se renseigner sur le sujet, être moins docile et davantage averti au travail. N’hésitez pas à dire non, à diminuer vos horaires de travail et à communiquer en interne pour remettre en place des pauses, etc.

Suivre une formation et se documenter pour chercher des conseils

Comme nous l’évoquions ci-avant, il existe de nombreuses sources permettant de trouver de conseils pour sortir du burn-out. Des experts vous livrent leurs conseils au travers de livres, vidéos, blogs ou encore de formations spécialisées, afin de vous guider vers une porte de sortie. Laissez-vous guider pour sortir de ce cercle infernal, tout en cherchant votre mission de vie, celle qui vous aidera à vous diriger vers un travail qui vous correspond et dans lequel vous pouvez vous épanouir.

Le repos et le regain de confiance en soi

Il faut du temps pour se remettre d’un burn-out et un arrêt-maladie de plusieurs mois est souvent nécessaire, car vous devez vous extraire de l’environnement anxiogène responsable de votre épuisement professionnel. Vous aurez besoin de ce temps pour retrouver confiance en vous, mais aussi de l’énergie. Tout un travail de déconstruction, puis de reconstruction sera mené pour vous en sortir.

Une fois l’estime de soi retrouvée, vous serez en mesure de vous projeter à nouveau dans le monde du travail. Soit vous devrez refixer des limites claires, soit vous suivez votre chemin de vie et vous laissez guider vers un travail plus épanouissant.

Lire aussi :  Les techniques pour se relaxer

Ce mal doit en outre être spécifiquement pris en charge et se résout avec l’aide d’un médecin traitant pour les antidépresseurs et les anxiolytiques, ainsi que d’un psychologue du travail. Vos conditions de travail seront analysées à travers le récit que vous en ferez. Pendant la prise en charge, vous serez naturellement amené à prendre conscience que vous avez consenti à ce surplus de charge de travail. Vous devrez également accepter que vos objectifs soient impossibles à atteindre et ne pas culpabiliser si vous ne réussissez pas à les atteindre.

Réintégrer le monde professionnel après un burn-out

Souvent, une année entière est nécessaire pour se remettre d’un burn-out professionnel. Vous aurez besoin de ce temps pour retrouver confiance en vous, mais aussi pour reprendre progressivement une vie professionnelle normale.

Un retour serein dans le monde du travail

Profitez du temps de repos à votre disposition après un burn-out pour chercher sereinement votre mission de vie grâce aux ouvrages traitant du sujet. Prenez un nouveau départ et faites le nécessaire pour repartir sur des bases saines, afin de surmonter le traumatisme que vous avez subi. Donnez-vous également la possibilité de recommencer à tracer votre chemin sans tomber dans les conditions qui ont entraîné votre épuisement. Gardez en tête par ailleurs que les activités extra-professionnelles sont essentielles pour prévenir le burn-out. Elles permettent de décompresser, mais aussi de maintenir l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée.

L’après-burn-out

Les trois quarts des salariés ayant fait un burn-out reviennent dans le monde du travail une fois la crise passée. Pour éviter de subir à nouveau cet épuisement, demandez-vous pourquoi vous vous êtes autant investi dans le travail. En fonction de la réponse, vous déciderez sereinement si oui ou non vous réintégrerez une entreprise.

Après cette phase difficile, un suivi hebdomadaire ou mensuel avec le psychiatre/psychologue et le médecin traitant doit être organisé. En effet, une bonne prise en charge vous aide à reprendre soin de vous et de votre santé. Vous serez également plus enclin à adopter une bonne hygiène de vie, ce qui vous permettra de vous en remettre. Le burn-out doit devenir pour vous un épisode enrichissant qui vous permettra de mieux vous connaître, de détecter les signaux d’alarme et de connaître vos limites.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *