On considère les crèches comme des lieux de socialisation à part entière pour les enfants en bas âge. L’entrée de votre bébé à la crèche représente en effet sa première expérience loin de sa famille. C’est pourquoi il s’agit d’une étape cruciale dans son développement. Toutefois, votre tout-petit doit se sentir en confiance dans ce lieu qui l’accueille plusieurs heures par jour. Il en est de même pour vous en tant que parent qui le confiez à d’autres personnes. Ce sentiment naît généralement du professionnalisme du personnel de la crèche, ainsi que de l’équipement utilisé, notamment en cette période de crise sanitaire.

Comment s’équiper à la crèche durant la crise sanitaire ? Découvrez quelques éléments de réponse dans les paragraphes qui suivent.

L’application stricte de la distanciation sociale et des gestes barrières : un incontournable !

Avec l’apparition de la Covid-19, de nombreuses structures professionnelles ont dû fermer leurs portes pendant plusieurs mois. C’est le cas des crèches parmi lesquelles certains établissements commencent seulement à rouvrir pour l’accueil des enfants. Cette réouverture progressive s’accompagne bien évidemment de différentes mesures spécifiques. Elles ont été établies selon un Plan de Continuité (ou de reprise) d’activité (PCA). Si vous exercez votre activité professionnelle au sein d’une crèche, vous trouverez dans ce document des recommandations en matière d’hygiène.

L’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le coronavirus et sa propagation est d’appliquer plusieurs gestes barrières. Un problème se pose néanmoins : il est souvent difficile de mettre en place des consignes de distanciation physique entre les enfants et le personnel de la crèche. L’activité de ce dernier nécessite un contact continu avec les tout-petits ainsi que les personnes qui les prennent en charge. Les recommandations d’hygiène s’appliquent donc prioritairement aux adultes.

Précision importante, les gestes barrières dans les crèches sont les mêmes que ceux préconisés par le gouvernement dans tous les établissements recevant du public :

  • il faut maintenir une distance minimale de 1 mètre pendant une conversation avec un parent ou un collègue,
  • les embrassades sont à éviter absolument, surtout avec les enfants,
  • il faut aussi éviter de se serrer la main,
  • chacun doit disposer de ses propres outils de travail.

Portez une blouse pour protéger vos vêtements

Dans une crèche, le personnel porte souvent une tenue de travail spécifique. C’est désormais toujours le cas, étant donné que le virus se propage en grande partie par contact. La tenue de travail en question s’accompagne d’une paire de chaussures dédiées. Il est donc primordial de porter une blouse pour travailler en crèche afin d’arborer une tenue professionnelle qui protège la peau et les vêtements personnels du virus. Il convient de privilégier une blouse à manches longues.

La blouse destinée au personnel des crèches et ses spécificités

Pour les professionnels de la santé, la blouse représente un uniforme de travail à part entière. Elle est souvent conçue en polyester, en mélange polyester/coton ou en 100% coton. Les blouses en coton ou en mélange coton sont toutefois les plus prisées, car elles assurent une meilleure protection contre les projections. Elles aident également à prévenir les risques de propagation des virus et des épidémies. En ce qui concerne la couleur, le blanc est aujourd’hui moins courant. Il existe désormais de nombreux choix plus gais et plus joyeux.

Plus spécifiquement, dans le monde de la puériculture, les blouses constituent un moyen utile pour identifier le personnel qui s’occupe des enfants accueillis dans une crèche. Il s’agit d’un outil de travail crucial. C’est pourquoi il est important de bien les choisir. Vous devez ainsi prendre en compte plusieurs critères, comme la matière, le style, la couleur et l’imprimé.

Lire aussi :  Le rôle essentiel du bilan de compétences dans la reconversion professionnelle

Le choix d’une blouse de crèche

En ce qui concerne la matière, il est important de privilégier les blouses résistantes aux lavages fréquents et à haute température. Les matières mélangées polyester/coton constituent alors un bon choix en période de crise sanitaire. Ce type de blouse a l’avantage de sécher rapidement. Notez qu’elles n’ont pas besoin d’un repassage trop fréquent.

Si vous recherchez toutefois des modèles plus durables, les matières fabriquées en Europe sont les plus performantes. Bien entendu, vous trouverez sur le marché des blouses fabriquées en Asie avec des matières de premier prix. La plupart de ces matières sont cependant moins résistantes aux lavages à haute température et moins durables.

En ce qui concerne la couleur, la blouse blanche reste un classique mais semble être détrôné par les couleurs plus mode. De plus, le blanc ne s’adapte pas forcément aux activités de puériculture. Dans ce cas, privilégiez des modèles de blouses colorées. De quoi rendre ludique le séjour des tout-petits en crèche puisqu’ils adorent les couleurs.

Remarque : la blouse protège essentiellement la partie haut du corps, d’où l’intérêt de porter un pantalon assorti. Cette tenue doit présenter les mêmes caractéristiques que la blouse. Les jeggings et les leggings s’inscrivent dans la tendance du moment. Pensez néanmoins à les acheter auprès d’un fabricant de vêtements professionnels afin de garantir leur conformité et leur qualité.

La blouse de crèche doit aussi offrir un niveau de confort optimal à la personne qui la porte au quotidien. C’est pourquoi l’idéal est d’opter pour une blouse en stretch (étirable) avec une coupe courte ou avec des fentes. Ce modèle permet une plus grande liberté de mouvement. Pensez également à investir dans une blouse de crèche munie de proches.

Ne négligez pas le choix de vos chaussures

Véritable complément de la tenue de travail, les chaussures de travail nécessitent une attention particulière. La raison est toute simple : la prise en charge des enfants en bas âge implique souvent des déplacements fréquents en journée. À cela s’ajoutent de longs moments à rester debout. Choisir des chaussures confortables aux pieds devient alors indispensable. Plus concrètement, les chaussures de travail doivent répondre aux normes de sécurité et d’hygiène en vigueur, surtout en période de crise sanitaire.

Ainsi, il est préférable de vous tourner vers des chaussures relativement résistantes. Elles doivent être pourvues de semelles antidérapantes tout en proposant un bon amorti. L’objectif consiste en effet à préserver les chevilles, les genoux et les articulations lombaires. Dans cette optique, vous avez généralement le choix entre des baskets et des sabots.

Faites attention aux masques et aux gants

Dans les crèches, de nombreuses mesures supplémentaires ont été instaurées afin d’éviter la propagation de la pandémie de Covid-19. Le port de masque et de gants en fait partie. Auparavant, les masques permettaient d’assurer la prise en charge des enfants malades. Ils réduisaient aussi les risques d’infection si un membre du personnel de la crèche était atteint de rhino-pharyngite ou d’une affection trachéobronchique. Les gants servaient à compléter la tenue de travail du personnel et à créer un cadre de travail plus décent.

Lire aussi :  Comment réussir sa carrière professionnelle ?

Le choix des masques et des gants nécessite toutefois une attention particulière. Le but est de prévenir la propagation du virus si l’un des enfants ou l’un des membres du personnel présente des symptômes. Il faudra notamment mettre à disposition des masques chirurgicaux ou des masques alternatifs. Le mieux est toutefois de privilégier les masques de pédiatrie avec ou sans motifs. En ce qui concerne les masques en tissu, il est possible de les personnaliser sans pour autant altérer leur efficacité et leur fonction.

Précision importante : les gants à usage unique n’offrent pas de protection contre le coronavirus. Ils peuvent contaminer l’environnement de la même manière que les mains nues. Si vous souhaitez les utiliser, l’idéal est de privilégier les modèles en vinyle. En même temps, cela limite les risques d’allergie au latex. Bien entendu, le lavage des mains reste la solution la plus efficace pour prévenir toute contamination.

Il est à noter que les visières de protection sont de plus en plus utilisées dans les crèches. Elles proposent une performance de protection relativement faible en ce qui concerne les virus en suspension. Vous pouvez néanmoins envisager leur port en fonction des situations.

Utilisez des produits d’hygiène et de nettoyage adaptés

L’hygiène est cruciale lorsqu’il s’agit de s’occuper des tout-petits. Pour prévenir les risques de propagation de la Covid-19 dans les locaux d’une crèche, veillez à utiliser plusieurs types de produits. Il faudra notamment vous approvisionner en savons doux, non antiseptiques et au pH neutre. Des gels hydroalcooliques répondant à la norme EN 14 476 (virucide) viendront également compléter cette liste.

Les crèches doivent aussi investir dans des produits expressément destinés au nettoyage. On fait plus précisément allusion aux produits nettoyants-désinfectants qui ne nécessitent qu’une seule application. Ils devront toutefois répondre à la norme EN 14 476 (virucide). Vous pouvez éventuellement envisager l’usage d’eau de javel diluée dans de l’eau froide en fonction des travaux de nettoyage à effectuer (surfaces et sols).

Pour ce qui est de la lessive et des lavages, il est possible d’utiliser des équipements standards. Une crèche peut ainsi se servir d’un sèche-linge, d’une machine à laver ou encore d’un lave-vaisselle (textiles, jouets et autres objets lavables).

Pensez aux autres équipements nécessaires pour l’exercice de votre métier

Le personnel d’une crèche est souvent amené à utiliser plusieurs éléments lors de l’accueil des enfants et leur prise en charge. Vous devez donc prendre différentes dispositions pour éviter les risques de propagation générés par cette forme de contact. Il est par exemple préférable que chaque professionnel dispose de son propre stylo et que chaque enfant possède son propre lit. Les jouets doivent quant à eux être rangés dans des caisses avec couvercle changé tous les 3 jours.

Pour ce qui est de la répartition des équipements, cela peut se faire par poste de travail ou par pièce. Dans les lieux de sieste, le ramassage du linge sale s’effectuera à l’aide de sacs fermés. Dans les toilettes, placez une poubelle à pédale avec sac plastique et mettez à disposition des utilisateurs de l’essuie-mains jetable. Dans les lieux de repas, il faudra des outils de travail individuels pour chaque cuisinier.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !