Savoir utiliser un défibrillateur est un geste qui peut aider à sauver une vie. En France, 40 000 à 50 000 personnes sont victimes de mort subite, ce qui représente environ 130 décès par jour. Parmi les victimes, ⅓ ont moins de 55 ans.

Le taux de survie des français aux crises cardiaques est de 2 à 3% alors que celui des pays anglo-saxons et scandinaves est de 20 à 40%. La raison est qu’ils sont plus davantage formés au massage cardiaque.

Comment vaincre un arrêt cardiaque ?

Une personne victime d’un arrêt cardiaque se retrouve inconsciente qui ne respire plus. Afin de réanimer la personne, il est indispensable d’opérer dans les 3 à 6 minutes. Plusieurs techniques peuvent être utilisées afin de vaincre cela. Néanmoins, nous ne connaissons pas toujours les bons gestes à adopter pour sauver des vies.

La bonne attitude à avoir face à une crise cardiaque

Dès lors qu’une personne est victime d’un arrêt cardiaque, quatre gestes doivent absolument être appliqués dans l’ordre. A savoir : alerter, masser et défibriller.

Alerter des professionnels de la santé

Ainsi, le premier geste à adopter est d’appeler les urgences afin que des professionnels prennent en charge la victime. Vous pouvez ainsi contacter le Service d’aide médical urgente en composant le 15 ou les sapeurs-pompiers au 18. Il existe notamment l’appel d’urgence européen qui est le 112. Pour les personnes sourdes et malentendantes, le 114 est un numéro gratuit offrant les mêmes services.

Pratiquer le massage cardiaque

Le massage cardiaque est le second geste à adopter, c’est le geste qui sauve. La réanimation cardio pulmonaire aide à restituer une circulation et d’insuffler de l’oxygène au cerveau. Ce geste permet de gagner du temps en préservant les organes vitaux. Mais il n’arrête pas la fibrillation auriculaire.

Utiliser un défibrillateur

Le défibrillateur est un appareil portatif, ayant comme pouvoir de sauver une personne victime d’une crise cardiaque. Cet appareil compétent détermine les différentes à suivre à l’utilisateur à travers des messages vocaux et des pictogrammes. Le défibrillateur aide à maîtriser la situation et garantit un environnement sécurisé avant la remise du choc.

Ainsi, il existe deux types de défibrillateur qui sont les DEA et les DSA. Les DEA sont des défibrillateurs entièrement automatiques alors que les DSA sont des semi-automatiques. Selon le défibrillateur utilisé, les différentes étapes à adopter sont parfaitement indiquées. Il n’y a aucun stress à avoir. Il est nécessaire de ne pas paniquer afin de louper aucune phase.

Ne manquez pas nos autres contenus :