Vous êtes actuellement en pleine réflexion. Votre vie actuelle de salarié ne vous convient plus, vous sentez qu’un changement profond est nécessaire, mais vous hésitez encore à vous lancer. La bonne nouvelle est que, quel que soit votre domaine d’activité, si vous rêvez de devenir consultant, c’est tout à fait possible ! Peu importe votre champ d’expertise, vous trouverez toujours quelqu’un qui aura besoin d’être conseillé et guidé dans le flot constant de la vie, que ce soit dans la finance, le sport ou les affaires.

Tentez le tout pour le tout, mais avec prudence

Vous qui rêvez de laisser tomber votre travail actuel pour suivre la carrière dont vous avez toujours rêvé, vous qui rêviez de commencer une vie en tant que consultant si tôt sorti de l’école, ne craignez pas d’être embourbé loin des audits et des conseils ! Il est temps pour vous de vous emparer de vos meilleures qualités, de polir vos relations humaines et d’être prêt à toujours être à l’écoute de ceux qui auront besoin de votre aide. Grâce à votre diplomatie, votre sens de l’analyse et des études que vous pourriez faire sur demande, vous vous sentez prêt à relever tous les défis qui ne cesseront de se placer devant vous, de faire face à chaque situation qui ne sera jamais la même et qui vous sortira de votre routine. Toutefois, vous craignez de tout perdre et de ne pas avoir les clés pour vous lancer, ce qui est bien normal. Pourquoi ne pas attacher un filet de sécurité pendant que vous vous tiendrez entre votre rêve et la réalité ? Ce filet est en fait une sûreté : le portage salarial.

Le rôle, les missions et les avantages du salarié porté

En tant que salarié porté, vous bénéficierez des nombreux avantages du consulting indépendant dont vous rêvez, tout en vous garantissant la sécurité si quelque chose venait à arriver. En tant que salarié porté, vous pourrez bénéficier d’avantages tel qu’un salaire fixe, une certaine indépendance et une place de choix dans votre travail. Vous serez le point d’ancre entre le client et la société de portage qui vous emploiera officiellement. Si vous tenez à vous rassurer, n’hésitez pas à vous rendre sur le simulateur du site Ad’missions pour procéder à une simulation de votre potentiel salaire en portage salarial.

Être un bon consultant et penser à se protéger

Pendant que vous vous assurez un salaire tout en étoffant votre panel de services, vous vous composerez également un réseau de clients qui pourrait vous rester fidèle le jour où vous décider de plier bagage et de vous laisser en tant qu’indépendant. En agissant de la sorte, vous vous ouvrirez les portes d’un avenir florissant parce que vous serez plus à même de savoir quel sera le meilleur moment pour quitter le salariat porté pour vous installer complètement à votre compte. Vous travaillez en tant que salarié porté, tout en savourant déjà les prémices de votre vocation : vous gérerez vos clients vous-mêmes, vous en apporterez même de votre côté et ce sera un avant-goût du travail qui vous attendra plus tard en tant qu’indépendant. Apportant plusieurs clients potentiels à l’organisme qui vous paie, vous descellerez les contours de votre talent, tout en maintenant un solide coussin de sûreté.

Lire aussi :  Comment trouver des clients en tant que conférencier ?

consultant indépendant freelance

Vos droits en tant que salarié porté

Vous savez déjà qu’avec un portage salarial, vous allez pouvoir bénéficier d’un salaire régulier et vous construire un futur sans crainte, mais ce n’est pas le seul avantage ! Dépendre du salariat porté, c’est le meilleur moyen de vous assurer des avantages sociaux. Vous bénéficierez d’une promesse de retraite, des assurances maladie ou des compléments allant de pair avec ceci, et même du chômage. Vous bénéficierez également d’une mutuelle, de congés payés et de protection juridique. Grâce au portage salarial, en tant que consultant, vous bénéficierez réellement de tous les avantages du salariat et de l’indépendance en même temps. Notez toutefois que ce statut de salarié porté n’offre pas que des avantages. Il faudra vous enquérir de frais de gestion d’environ 10% de votre chiffre d’affaires. Cette somme sera prélevée de votre salaire chaque mois au bénéfice de la société qui vous emploie.
Grâce au contrat que vous aurez signé avec une entreprise (CDD ou CDI), vous saurez exactement quand vous risquerez de ne plus être protégé par les avantages sociaux et quand sera le meilleur moment pour faire le grand saut et voler de vos propres ailes.

Ça y est ! Vous êtes sur le point de vous lancer en tant qu’indépendant

Vous y êtes ! Vous avez réussi à vous composer un panel d’entreprises, de particuliers ou encore de collectivités publiques qui vous ont fait confiance, ont été satisfait de vos services et, qui sait, ont peut-être parlé de votre activité autour de vous. Grâce à un florilège de propositions de contrats potentiels, vous êtes prêt à vous lancer en tant que consultant freelance.
C’est là que vous devez faire des choix qui vous étaient jusqu’alors encore inconnus. Comment voulez-vous vous faire facturer ? Le domaine peut apporter des salaires très irréguliers puisqu’il se porte sur les clients et contrats qui ont besoin de toute votre attention. Les années de salariat porté vous auront permis de mettre de l’argent de côté et d’être fin prêt à affronter les semaines ou les mois un peu moins actifs.
Quelle est la forme juridique que vous voulez utiliser ? Nous avons déjà parlé du portage salarial, mais saviez-vous qu’il existe aussi des sociétés (SASU) ou entreprises (EIRL) ou encore microentreprises qui seront entre vos mains ? C’est votre moyen de pouvoir malgré tout avoir le droit aux indemnisations et à une retraite pour l’avenir. Ce choix du statut juridique est à votre préférence.

Lire aussi :  Comment passer à la dématérialisation des fiches de paie dans votre entreprise ?

Avec une microentreprise, vous choisissez l’option que vous vous imaginez certainement depuis le début : vous pourrez facilement payer des cotisations pour votre avenir. Vous êtes ainsi indépendant, seul maître à bord. Mais attention au plafonnement qui contraint votre chiffre d’affaires. Si vous faites fortune grâce à vos qualités de consultant, cela pourrait vous freiner.
Pourquoi pas une entreprise unipersonnelle ? Aussi connue sous le nom de SASU ou EURL, il s’agit d’une proposition plus souple et ne vous demande que votre attention. De fait, vous protégerez votre patrimoine personnel de celui de l’entreprise et vous assurerez de vous protéger en cas de malencontreux faux pas.
Enfin, reste l’EIRL, une entreprise individuelle à responsabilité limitée, qui semble être la fusion de la microentreprise et de l’entreprise unipersonnelle. Vous pourrez protéger votre patrimoine, mais vous aurez un plafonnement lié à votre chiffre d’affaires. Tout repose entre vos mains. Faites le choix qui vous convient le mieux à votre situation et à votre vie de famille, car il s’agit de votre avenir.

consultant indépendant freelance

Le dernier pas, vous devenez consultant indépendant

Grâce au salariat porté qui vous a préparé à ce métier et qui vous a assuré de vous créer une clientèle, vous êtes fin prêt ! Choisissez votre statut juridique, faites face aux imprévus, assurez-vous que vous pourrez affronter les dédales administratifs tels qu’affilier votre travail à un centre de domiciliation pour vous protéger. Notez que vous devrez également être prêt à cotiser… Mais vous y êtes ! Vous êtes prêt, si vous préparez les bagages adéquats, si vous êtes prudents et si vous avez la volonté, votre rêve est déjà en train de devenir votre réalité ! Votre vie sera désormais rythmée par les contrats que vous réussirez à décrocher auprès de clients qui vous feront confiance pour les accompagner et au service desquels vous mettrez toute votre expertise.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !