Les vols de vêtements et chaussures ont fortement augmenté ces dernières années. La raison : les défauts des antivols qui ne sont pas assez élaborés ou qui présentent des problèmes de fonctionnement.

De plus, les techniques pour désactiver ces antivols se font de plus en plus populaires. Alors comment peut-on lutter contre ces vols incessants ?

Les portiques antivols

Les portiques antivols sont certainement le système le mieux adapté pour lutter contre le vol en magasin de chaussures ou de vêtements. Ils existent de nos jours deux technologies sur le marché en matière de portiques antivol :

-les portiques antivols à radio fréquence
-les portiques antivol accousto-magnétiques

Les portiques antivols à radio fréquence détectent les marqueurs non démagnétisés. Cette technique est utilisée à la sortie des magasin de vêtements ou de chaussures.

Les portiques antivol accousto-magnétiques fonctionnent sur un certain périmètre de 3 mètres autour d’eux. Cette technique est plutôt utilisée dans les grands magasins et c’est le plus ressente.

Les marqueurs et aimants antivols

Les marqueurs sont suffisamment volumineux pour s’avérer gênants et impossibles à retirer. Chaque marqueur fonctionne avec un type de portique qui lui a été attribué.

Les pantalons, vestes et robes disposent d’un antivol macaron à clou. Ce macaron se compose en deux parties et se retire grâce à un détacheur sans déchirer le vêtement.

Le détacheur se trouve en caisse : c’est donc au moment du paiement que l’antivol est désactivé et donc retiré. Il existe des macarons avec des capsules d’encres : si une personne essaie d’arracher l’antivol macaron dans les cabines par exemple, une capsule d’encre éclate et éclabousse le vêtement et les doigts.

Les sous-vêtements, les textiles sportifs et la lingerie fine son équipée d’un macaron qui pince le vêtement : par ce procédé, l’antivol évite donc de dégrader, déchirer ou trouer le vêtement qui est relativement fin.

Les chaussures sont équipées avec des étiquettes radiofréquences qui sont enserrées dès leur fabrication. Les chaussures sont donc prêtes à être essayées, aucune étiquette ou antivol extérieur gêne l’essaye et pourtant, l’antivol est bel et bien là.

Il sera désactive au moment du passage en caisse : cette procédure s’appelle la démagnétisation. C’est certainement la meilleure des solutions pour éviter le vol des chaussures : les chaussures sont un produit qu’il est difficile à équiper d’un antivol.

Les accessoires comme les sacs à main sont assez prisés par les voleurs. Pour la maroquinerie, les magasins utilisent des lanières ou des boucles antivol. Ceux-ci se présentent sous forme de petit câble plastique qui est associé à un macaron antivol. Il suffit de l’attacher autour de la sangle du sac et le tour est joué !

Les étiquettes antivols

Les étiquettes antivols sont de plus en plus utilisées de nos jours : ce sont des puces électroniques détectables par l’antenne antivol. Cette puce est directement intégrée dans le produit lors de sa fabrication, comme avec les chaussures.

En général, cette puce est cousue dans l’étiquette d’indication de lavage du vêtement. Elle est donc difficilement détectable à moins de couper l’étiquette, le produit sera rapidement détecté lorsqu’il est volé.

Ne manquez pas nos autres contenus :