Ah, le fromage … Cette tradition typiquement française, souvent copiée mais jamais égalée est ancrée dans les racines de la gastronomie de l’Hexagone.

A chaque région française ses traditions, du maroille au rocamadour en passant par le comté et le munster, les fromages français sont généralement très goûtus et ont leur propre histoire.

La région de la Franche-Comté n’échappe pas à cette règle et les contrées de la Lorraine et du Jura ont leurs propres fromages qui sont consommés dans la majeure partie de la France.

Néanmoins, tous ces fromages ont leur spécificité. Ainsi, comment déguster au mieux les fromages du Jura ?

Le Comté : un fromage à pâte dure typique du Jura

Le comté est un des fromages les plus consommés dans la France. Avec sa pâte cuite pressée et son goût frais, il est facile de le manger pendant un apéritif entre amis ou simplement pendant un repas.

Nous vous conseillons de déguster le comté avec du raisin blanc et un morceau de pain aux céréales si vous souhaitez.
Au niveau des vins, nous ne pouvons que vous recommander de consommer du comté avec un vin du Jura comme par exemple le Côte du Jura.

Le Morbier : fromage au lait cru, tendre et onctueux.

Le Morbier est un fromage à part dans le Jura car on lui préfère généralement les fromages à pâte dure. Repérable par sa caractéristique ligne cendrée au centre due à ses méthodes de préparation en deux temps, le morbier est un fromage au goût doux qui se laisse facilement apprivoiser.
Idéal en plateau de fromage, ce fromage du Jura à pâte pressée peut aussi être utilisé dans la cuisine pour accompagner vos verrines, quiches et autres plats au fromage.

Il peut néanmoins se consommer seul, même si il accepte volontier de se déguster avec des fruits frais et un vin de région comme un vin jaune du Jura ou un Chardonnay. En apéritif, il se mixe très bien avec des charcuteries franc comtoises.

La cancoillotte : le fromage à tartiner, mais pas que.

La cancoillotte n’est pas un fromage comme on a l’habitude d’en voir. En effet, elle est au croisement entre du fromage à tartiner et de la crème : elle est à la fois un ingrédient et un accompagnement de nombreux plats.

On peut la consommer chaude ou froide : elle est souvent associée à de la saucisse de morteau ou à des pommes de terre pour donner une spécialité typique de la franche comté : la patate coyote.

Froide, elle peut être consommée sur une tartine de pain beurrée. Accompagnée de vin blanc franc comtois comme l’Etoile.

Ne manquez pas nos autres contenus :