Heetch : une renaissance encourageante après sa condamnation

Heetch : une renaissance encourageante après sa condamnation

13 février 2019 0 Par Nicolas
Heetch : une renaissance encourageante après sa condamnation
5 (100%) 1 vote[s]

Moyen de locomotion à la fois agréable et une alternative aux taxis standards, Heetch est très prisé par les jeunes. La startup française facilite en effet la relation entre les fêtards de la nuit et les conducteurs voulant amoindrir les frais relatifs à leur voiture. Mais en mars 2017, elle a été condamnée par un tribunal parisien pour exercice illégal du métier. Pour ne plus avoir des problèmes avec la justice et pour surfer sur son succès d’avant, Heetch a pris des mesures strictes.

Une demande en hausse et une commission en baisse

Depuis sa renaissance, Heetch propose des voitures de transport avec chauffeur (VTC). Pourtant, ce sont les VTC qui étaient les plus grands détracteurs de la startup. Ils avançaient que Heetch faisait de la concurrence déloyale et qu’elle accaparait toutes les demandes après 20 h et ne laissant que des miettes aux autres. En réalité, ces accusations ne sont pas fondées vu que la majorité des clients de l’enseigne, qui sont des jeunes de moins de 25 ans, ne sont pas très adeptes de TAXIS ou VTC. Ils considèrent ces derniers comme étant trop luxueux et assez chers.

Face aux nouvelles dispositions mises en place par Heetch, les VTC commencent par être séduits par l’application de Heetch. Concrètement, la startup garantit aux chauffeurs une indemnité très attrayante. Par la même occasion, les personnes sollicitant les services de Heetch sont en nette progression. C’est un autre catalyseur incitant les conducteurs professionnels à adopter la plateforme.

Selon les économistes, Heetch utilise la politique préconisée par FREE lorsque celle-ci voulait se faire une place sur le marché de la télécommunication. Le géant a choisi de casser les prix afin de séduire les particuliers ce qui obligeait ses adversaires à se mettre à sa hauteur. Heetch souhaite faire la même chose en proposant une commission très basse. Cette solution lui permettra de réunir un grand nombre de chauffeurs.

Comparaison entre UBER et Heetch

Contrairement à UBER, Heetch a axé ses prestations pour les jeunes afin de permettre à ces derniers une option de mobilité plus pratique. Ce sont surtout les Parisiens qui profitent des services de Heetch puisque les trajets se font généralement entre la banlieue et la capitale française. Avant sa mise en accusation, Heetch avait enregistré plus de 5 000 courses par semaine.

Autre différence entre les deux firmes, le prix et les commissions. Si UBER propose une commission s’élevant à 25 %, Heetch se contente de presque la moitié, à savoir 12 %. Le prix au kilomètre offert par les deux enseignes est le même, qui est de 1,05 €. Pour une course minimum, Heetch prélève 5 € tandis qu’UBER la facture à 6 €. À noter aussi que les VTC de Heetch acceptent le paiement en liquide contrairement à ceux d’UBER. Il faut également remarquer que les chauffeurs de Heetch desservent dans les aéroports et qu’ils ne sont pas obligés de faire la queue pour obtenir une course.

Heetch se veut être un service de VTC fun et décontracté. Les chauffeurs ne sont plus obligés de se mettre sur le 31 durant les heures de service. De même qu’ils ne vont pas ouvrir la porte aux abonnés.