malade masque virus

La pandémie du covid-19 n’a pas seulement des conséquences sur la santé publique avec ses plus de 255.000 personnes infectées dans 163 pays et territoires à travers le monde mais aussi sur l’économie mondiale. Elle a étendu ses tentacules dévastateurs au tourisme mondial faisant du secteur l’un des plus sévèrement touchés par la propagation fulgurante de la maladie. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur les conséquences du covid-19 sur le tourisme mondial.

Baisse du nombre de touristes et chute du commerce et du PIB de plusieurs pays

L’Europe est la destination qui accueille le plus grand nombre touristes (672 millions en 2018) avec des pays phares comme l’Italie, la France et l’Espagne qui sont actuellement les trois pays les plus touchés par la pandémie. Le problème avec la Chine est qu’en plus d’accueillir un très grand nombre de touristes aussi, les chinois sont les personnes qui voyagent et dépensent aussi le plus dans les autres pays ; ils sont loin devant les américains. Etant donné que le pays est le berceau de la pandémie, les départs et les arrivés ont grandement chutés partout dans le monde. La situation est pareille sinon pire dans d’autres pays d’Asie et dans plein de pays d’Europe comme l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne.

Avec l’interdiction des voyages un peu partout dans le monde, de nombreux pays dont le PIB est fortement dépendant du tourisme voient ainsi une crise économique plus grave se profiler à l’horizon. L’Arabie Saoudite, terre de la Mecque qui connaît déjà une crise économique avec la chute du coût du pétrole, s’est vue obligée de fermer les lieux de pèlerinage de la Mecque s’apprêtant ainsi à sacrifier plus de 600.000 emplois et plus de 3% de son PIB. La France n’est pas en reste de la situation. De son côté, le tourisme qui occupe plus de 7% de son PIB est également en chute libre. La chute du nombre de touristes est estimée à 3% dans le monde et entre 9% et 12% dans la région Asie-Pacifique selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Lire aussi :  L'annuaire inversé : votre allié contre les appels indésirables

tourisme et voyage

Chute des chiffres d’affaires dans le domaine aérien

Tout comme les populations de nombreux pays comme l’Italie ou la France et des villes comme New York ou Los Angeles, le tourisme mondial se trouve aussi dans un état de quarantaine à cause de la propagation sans précédente de cette pandémie. Avec l’arrêt des vols et la fermeture des frontières dans presque tous les pays du monde pour endiguer la propagation de la maladie, les compagnies aériennes voient une chute drastique de leurs chiffres d’affaires. Certaines risquent même la faillite si la situation perdure trop longtemps. On note l’annulation en masse des demandes de réservations. L’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) estime à 30 à 50 milliards de dollars les pertes des compagnies aériennes pour cette année.

L’effondrement du domaine de l’hôtellerie

Autant il y a des demandes d’annulation des vols, autant il y a des demandes d’annulation des réservations dans les hôtels. Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, a fait savoir début mars que les pertes en nuitées d’hôtellerie avaient déjà atteint 2 milliards d’euros depuis le mois de janvier.

By Clement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *