La bière est brassée et consommée depuis des millénaires. Dans de nombreuses régions à travers le monde, cette boisson fait partie intégrante de toute une tradition. La bière a traversé les âges grâce à certains usages. Aujourd’hui, les verres dédiés à ce breuvage sont de différentes sortes. Ils ont, entre autres, deux ascendants qui demeurent actuels, à savoir : la chope et la pinte. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les verres à bière à travers l’histoire.

L’histoire de la chope de bière

La chope est l’un des verres auxquels la bière est généralement associée. Elle se présente comme un gobelet doté d’une anse. Le mot « chope » vient de l’alsacien « schoppe » qui désigne un imposant verre de bière. Ce verre se retrouve de nos jours sur le marché, avec une contenance de 50 cl en moyenne. De nombreux modèles de moindre volume sont également disponibles dans le commerce.

L’apparition de ce contenant a renforcé la tradition de la bière sur le vieux continent, en l’occurrence dans les régions germaniques. L’influence de l’usage de la chope a traversé les frontières au fil du temps. Les fabricants se sont toujours montrés ingénieux, ce qui a participé à la renommée de ce verre. Les toutes premières chopes de bière étaient en terre cuite. Un peu plus tard, ce matériau a laissé place au bois. Les chopes en bois sont appréciées pour leur aspect esthétique. Cependant, elles favorisent la prolifération de moisissures et se détériorent assez rapidement.

Les chopes de bière en bois ont été progressivement remplacées par des chopes en métal, un matériau qui résiste bien aux facteurs dégradants. Au XVe siècle, le métal le plus utilisé était l’étain. Les chopes métalliques étaient prisées par des personnes fortunées. De nos jours, le verre est le matériau le plus utilisé pour la conception de ce type d’accessoires.

Lire aussi :  4 idées de cadeau à offrir à un grand amateur de pilotage

Des répliques des gobelets en métal d’antan sont disponibles à la vente. De la chope de bière viking au verre de style gothique, vous trouverez différents modèles de verres à bière dans les boutiques spécialisées.

chope de bière

Les origines de la pinte de bière

La pinte de bière se remarque par son aspect droit ou sensiblement incliné. Soulignons toutefois que sa forme varie sur certains détails selon qu’elle est fabriquée en Angleterre, en Irlande ou aux États-Unis par exemple.

La pinte de bière a été tout de suite adoptée dans les régions britanniques, dès sa création. Ce récipient serait né de la volonté des autorités anglaises de rendre standard les unités de mesure du volume, à la fin du XVIIe siècle. À titre d’indication, une pinte correspondait à l’époque à 50 cl environ. Avec le temps, l’usage de ce gobelet s’est étendu au-delà des terres anglaises.

En effet, la valeur d’une pinte n’est plus figée et varie énormément selon les pays. Par exemple, une pinte équivaut à 33 cl en Allemagne, à 95,2 cl en France et à 169,5 cl en Écosse. La pinte est donc devenue plus un récipient de consommation de bière qu’un instrument de mesure. Elle est très demandée dans les pubs un peu partout dans le monde.

Il convient de rappeler que l’alcool doit être consommé de manière occasionnelle, avec modération, en adoptant un mode de vie sain et une alimentation équilibrée.

By Clement