Dans le secteur du BTP, certaines opérations de sécurité sont indispensables avant le démarrage du chantier. Parmi celles-ci, nous avons le marquage-piquetage. Quelle est son importance ? Comment le réaliser ? Voici l’essentiel à savoir sur cette intervention.

Comprendre l’importance du marquage-piquetage

L’obligation du marquage-piquetage au sol par la réglementation s’inscrit d’abord dans une démarche préventive. Selon erp-services.fr, l’intervention protège en réalité les réseaux enterrés pendant le déroulement des travaux de BTP. Exécutés par des bureaux d’étude, cela consiste à effectuer des tracés colorés qui informent les ouvriers de l’existence de ces infrastructures souterraines. Les travailleurs sont donc informés de l’emplacement de ces réseaux. Les mesures de marquage-piquetage sont donc à visée sécuritaire.

En l’absence de ces marques de signalisation, les accidents sur les chantiers étaient fréquents. Il s’agissait généralement de détérioration des réseaux de distribution d’eau ou de gaz, des fuites de systèmes d’assainissement ou la rupture de câbles électriques et de télécommunication. En limitant la survenue d’accidents de chantier, le marquage-piquetage sécurise aussi les travailleurs et les populations environnantes.

Par ailleurs, le non-respect de cette réglementation peut entraîner des sanctions. Elles vont d’amendes financières importantes (80 000 euros) à des peines d’emprisonnement.

marquage-piquetage sol

Comment se déroule une opération de marquage-piquetage ?

Concrètement, le marquage-piquetage consiste à marquer le sol aux endroits clés d’un futur chantier de bâtiments et travaux publics. Pour le réussir, les professionnels dédiés à cette mission consultent les documents officiels pour obtenir des informations cartographiques. Après examen approfondi des données recueillies, ils les comparent avec celles contenues dans les récépissés de DT. La concordance avec les rapports d’enquêtes complémentaires est aussi prise en compte. Ces différentes vérifications leur permettent d’identifier avec précision les emplacements où se trouvent les différents réseaux enterrés. Ils peuvent alors procéder au marquage-piquetage proprement dit.

Lire aussi :  Les raisons de faire appel à un menuisier professionnel

Le marquage-piquetage de sols peut se dérouler de deux manières différentes. Nous avons le piquetage général et le piquetage spécial. Dans le premier cas, l’intervention consiste à utiliser des piquets numérotés ou des chaises d’implantation à planter dans le sol. Ces dernières comportent des têtes reliées aux différents repères préalablement identifiés.

Le piquetage spécifique vient par contre compléter la première opération. Ici, en plus des chaises d’implantations, des piquets sont utilisés pour marquer les zones où les interventions sont nécessaires. Cette méthode de piquetage est souvent recommandée pour créer une excavation ou un aménagement. Soulignons qu’au terme de l’opération, les professionnels l’ayant réalisé produisent un rapport. Ce compte-rendu renseigne sur l’essentiel à savoir concernant les éventuelles infrastructures souterraines.

Quels professionnels pour réaliser cette intervention ?

Conformément à l’article R. 554-27 du Code de l’environnement, le marquage-piquetage est une opération qui relève du maître d’ouvrage qui est le responsable de projet. En réponse à la DT ou à la DICT, l’exploitant peut également mener cette intervention. Le maître d’ouvrage peut aussi déléguer cette responsabilité à un bureau d’études ou à l’entreprise en charge des travaux. Il demeure cependant le seul responsable du projet. Pour garantir l’exactitude des marquages, ces structures se servent d’instruments de mesure spécifiques.

Dans certains cas, le responsable de projet sollicite un géomètre ou un arpenteur pour exécuter cette mission. Ces derniers sont en réalité des professionnels du marquage et possèdent les compétences requises pour les exécuter efficacement.

By Clement