La soudure fait partie de ces étapes indispensables dans la réalisation de nombreux produits de l’industrie. Que ce soit pour des pièces automobiles, des équipements lourds, des armes ou des infrastructures, vous retrouverez ce procédé un peu partout. Voici quelques informations supplémentaires afin d’en apprendre un peu plus sur ces techniques.

Le soudage à l’arc électrique : l’un des plus classiques

Cette technique est très utilisée de nos jours. Elle se caractérise par l’élévation de température au point du fusion à l’aide d’un arc électrique, d’où son nom. Pour fonctionner, vous aurez besoin d’un générateur électrique (c’est le poste à souder en lui-même), d’une électrode de soudure, d’un fil à souder et enfin de la baguette. Plusieurs déclinaisons se retrouvent :

  • Le soudage TIG ou Tungsten Inert Gaz. Ici, l’électrode est non fusible. Il est donc impératif d’apporter du métal supplémentaire. Le gaz utilisé est stockée dans une bouteille, permettant ensuite un contrôle du dépit et de la pression.
  • Le soudage MIG-MAG : semi-automatique, vous utiliserez ici le procédé Metal Inert Gas ou Metal Active Gas. Cette technique est très appréciée pour obtenir un rendement important et en continu. Ces deux procédés sont des classiques que vous trouverez chez votre soudeur chaudronnier.

Les procédés nouveaux,  plus puissants

Le soudage plasma est très utilisé dans le domaine de la construction mécanique ou dans l’industrie lourde. Ce gaz ionisé nécessite lui aussi un arc électrique, mais l’énergie est nettement plus importante. Avec le soudage plasma, la précision de l’ouvrage est nettement supérieure qu’avec un soudage classique. De plus, l’épaisseur très fine permet une finition de grande qualité. C’est ainsi une technique de soudage utilisée pour des pièces particulières.

Le soudage laser se caractérise par un faisceau très précis, chauffant rapidement la pièce métallique. Pour des applications encore plus minutieuses que le soudage plasma, vous pouvez être certains que c’est cette technique qui sera utilisée. Elle a aussi l’avantage d’être extrêmement rapide. Le soudage laser se retrouve dans l’industrie, dans le secteur automobile et même dans l’orfèvrerie.

Enfin, le soudage orbital permet une soudure à 360°. Un arc est, en effet, utilisé autour du pièce cylindrique. Le travail manuel étant souvent impossible pour ces pièces ou alors très laborieux, autant dire que cette technique permet un véritable gain de temps. Si vous voulez en savoir plus sur ces différents procédés, le mieux reste de prendre contact avec un véritable professionnel. Il sera le plus à même de vous donner les informations nécessaires pour comprendre son activité.

Ne manquez pas nos autres contenus :