L’agencement des combles s’avère être une option parfaite pour agrandir la surface d’une maison sans construire une extension et perdre du terrain. Et cette structure peut être non seulement une pièce supplémentaire, mais également constituer un aménagement pour avoir une meilleure performance thermique dans votre logement. Alors, comment réaliser cet aménagement ? Est-ce que tous les combles peuvent être aménagés ? Comment procéder aux travaux ? À qui confier l’opération ? Trouvez les réponses à ces questions dans cet article, l’aménagement des combles n’aura plus de secret pour vous !

Les critères à respecter pour aménager des combles

Il est nécessaire de se soumettre à différentes réglementations pour aménager et isoler ses combles dans les meilleures conditions : en effet, la loi impose certaines formalités et des critères à respecter pour définir si l’opération est réalisable.

Pour ce qui est des aspects techniques et pratiques, tous les combles ne peuvent pas être exploités. Pour savoir si les vôtres peuvent être aménagés, ils doivent être conformes aux principaux critères suivants :

  • la hauteur sous plafond : elle doit avoir une hauteur de 1,80 m au minimum (c’est en tout cas conseillé);
  • la pente de la toiture : l’idéal est de disposer d’une pente de 45 ° ou supérieure à 30 ° afin de garder une hauteur sous plafond convenable,
  • la largeur au sol : avoir au moins 3 mètres de large pour que les combles soient vivables,
  • les fenêtres : elles doivent présenter entre elles une distance précise qui varie selon les communes,
  • la charpente : il y a la charpente traditionnelle et la charpente industrielle. L’aménagement sera plus facile avec le premier type de charpente. En revanche, la charpente industrielle demande quelques travaux.

aménagement des combles

Dans le cas où les combles ne rempliraient pas les conditions susmentionnées, on les considérera comme perdus ou non aménageables. Il est tout de même possible de demander une autorisation spéciale. Mais cela implique des travaux plus difficiles et plus importants, comme :

  • la modification de la structure de la charpente,
  • la surélévation de la construction,
  • la modification de l’inclinaison de la toiture.

Il faudra aussi effectuer une demande de permis de construire pour réaliser ces travaux.

Lire aussi :  Comment choisir son ampoule pour bien consommer ?

Les démarches administratives à suivre pour aménager des combles

Si votre hauteur de plafond est inférieure à 1,80 m, les travaux ne nécessiteront aucune démarche. Par contre, l’État exige une déclaration de travaux (en plus des démarches administratives) pour l’aménagement d’une surface habitable de 5 à 40 m². La modification de la charpente, de la façade, de la structure de votre maison et de la couverture requiert aussi cette procédure. Il en est de même pour l’installation d’une lucarne ou d’une fenêtre.

Il faudra également faire une demande d’autorisation auprès des architectes des Bâtiments de France si l’habitat se situe dans une zone protégée. La demande se fait généralement auprès de votre municipalité.

Autre point : il est nécessaire de consulter le Plan Local d’Urbanisme si les combles ne remplissent pas les paramètres techniques requis.

Une demande de permis de construire est obligatoire si la surface à exploiter est supérieure à 40 m². Et si la surface totale finale dépasse les 150 m², il faudra impérativement recourir aux services d’un architecte. Notez que si vous ne vous soumettez pas aux conditions d’aménagement des combles, vous vous exposez à de lourdes sanctions.

Les étapes à suivre pour un aménagement sous les toits

L’élaboration d’un plan d’aménagement des combles est fondamentale pour garantir la réussite de votre projet. Lors de la construction, ce plan vous servira de guide pour définir le positionnement des cloisons et les dimensions de la structure. Même chose pour l’installation des équipements électriques et de plomberie.

Certes, les étapes d’aménagement varient en fonction de la structure des combles. Il existe néanmoins des étapes clés incontournables :

  • le changement de la charpente : cette étape ne concerne pas uniquement la structure de la toiture. Une modification des éléments qui se trouvent à l’intérieur est souvent nécessaire. Quoi qu’il en soit, la suppression des fermettes reste le changement le plus courant.
  • la mise en place du plancher : il s’agit de l’installation d’un solivage dans les combles afin que le futur plancher et l’aménagement futur soient bien maintenus.
  • l’isolation proprement dite des combles : plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de vos attentes et de votre budget.
  • la pose des éléments de plomberie et d’électricité : cette démarche s’avère nécessaire pour assurer le confort dans les combles.
  • la pose d’un moyen d’accès aux combles : il s’agit en général des escaliers.
Lire aussi :  Les lames de tondeuse sont-elles universelles ?

Les aides financières pour ce type de travaux ?

Vous envisagez d’aménager vos combles en surface habitable ? Bonne nouvelle ! Il existe plusieurs aides financières vous permettant de concrétiser votre projet. Le gouvernement accorde généralement des aides dans le cadre de travaux d’amélioration de la performance énergétique de l’habitat. Si votre logement a plus de deux ans, vous pouvez ainsi bénéficier de certaines aides de l’État.

aménager et isoler combles

Les dispositifs d’aides les plus répandus sont :

  • le crédit impôt transition énergétique (C.I.T.E.) ou MaPrimeRenov’,
  • les Certificats d’Économie d’Énergie,
  • la prime énergie,
  • la TVA réduite à 5,5 % (au lieu de 20 %).

Il y a également d’autres aides financières telles que les aides de l’Anah, ou l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat, et l’Eco Prêt à Taux Zéro (PTZ). N’hésitez pas à vérifier auprès des collectivités locales (région, département, ville), car il existe parfois des aides locales auxquelles vous pouvez prétendre. Toutefois, il faudra répondre à certaines conditions afin d’en bénéficier.

Sollicitez les services d’un professionnel de l’aménagement

Dans la majorité des cas, l’intervention d’un professionnel n’est pas un choix. Il s’agit plutôt d’une obligation légale. Vous pouvez donc solliciter un architecte. Si vous pouvez réaliser vous-même les travaux, il est recommandé de faire appel à un ou à plusieurs artisans pour compléter vos compétences.

Il faut insister sur le fait que, pour assurer la qualité du résultat, une expertise technique s’impose. Vous devez aussi investir dans les bons matériaux et respecter scrupuleusement les étapes d’aménagement des combles.

Pour trouver le bon professionnel qui va vous accompagner, l’astuce est simple : faites une demande de plusieurs devis d’aménagement des combles. Cela vous permettra de faire jouer la concurrence en comparant les tarifs et les services proposés.

By Clement