Au moment de choisir un système de vidéosurveillance, on est souvent face à un dilemme lié aux technologies. En effet, certains préfèrent la caméra analogique tandis que d’autres ont tendance à se tourner vers la caméra IP. Il faut dire que le choix n’est pas aussi simple qu’on le croit étant donné que chacune de ces technologies dispose de caractéristiques et d’avantages spécifiques. Selon votre projet, il y aura toujours un type de vidéosurveillance plus adapté que l’autre. Une parfaite connaissance du fonctionnement de chaque technologie vous permettra de faire votre choix plus facilement.

La caméra IP, la vidéosurveillance au top

IP désigne « Internet Protocole ». Une caméra IP est ainsi une solution de surveillance vidéo numérique intelligente ayant la capacité de communiquer avec un réseau de manière directe. En d’autres termes, elle peut envoyer et transmettre des données. Cela constitue d’ailleurs la principale différence avec le système analogique. La caméra IP se charge de capturer une vidéo analogique puis de la convertir immédiatement en signal numérique. Celui-ci sera par la suite diffusé au niveau du réseau au sein duquel elle est connectée.

La vidéosurveillance IP est donc un ensemble de périphériques réseau qui intègre la caméra en question. Accessible à partir d’une adresse IP, celle-ci dispose d’un serveur intégré. Au sein d’un système de ce genre, il est possible de consulter la caméra de surveillance à distance sans qu’elle ne soit forcément connectée à un enregistreur numérique. Chose qu’on ne trouve pas dans le système analogique.

Pour votre maison, un dispositif tel qu’une caméra IP offre également plus de possibilités en termes d’installation. En effet, on note une grande flexibilité grâce aux routeurs et aux switchs qui permettent une extension de l’installation. Il y a également le wifi qui permet d’éviter le déploiement de câbles.

caméra IP surveillance maison

Système IP : une solution évolutive

La caméra de surveillance IP offre de plus grandes perspectives d’évolution. Elle permet en réalité de véhiculer le signal vidéo de plusieurs façons : Wifi, CPL, Ethernet. Cela vous permet de disposer d’une solution adaptée. Si vous souhaitez installer une seule caméra IP sans tirer de câble, c’est la caméra IP sans fil Wifi qui vous conviendra. Par contre, le boîtier CPL sera la meilleure alternative pour mettre en place plusieurs caméras sans passer par des câbles.

Lire aussi :  Pourquoi il ne faut jamais mélanger l’eau de javel avec du détartrant ou du vinaigre ?

Le système de surveillance IP vous permet aussi d’élargir facilement votre parc de vidéosurveillance. De plus, vous bénéficierez d’une architecture d’installation plus large grâce aux routeurs et aux switchs. De manière concrète, avec un système analogique, lorsqu’on a 5 caméras qui se trouvent à 80 m de l’enregistreur numérique, il faudra tirer 5 câbles de 80 m. Pour le système de vidéosurveillance IP, il suffit d’installer un switch qui mutualisera les 5 caméras et ensuite tirer un seul câble de 80 m.

Le système intelligent intégré

L’analyse intelligente de la vidéo (IVS) permet un traitement efficace des images enregistrées grâce à la détection d’événements et l’alerte utilisateur. C’est une forme de technologie qu’on retrouve sur le modèle d’enregistreur HDCVI dernière génération. Mais, elle est présente de manière plus avancée sur les enregistreurs stockeurs IP.

Selon le modèle d’enregistreur, le système propose ainsi différentes fonctions IVS. Nous pouvons citer le Tripwire ou ligne virtuelle qui déclenche l’alarme lorsqu’un objet en mouvement franchit une ligne dans un sens défini. Ce sera d’ailleurs à vous de définir cette direction. Il y a également l’intrusion qui consiste à repérer un objet entrant ou sortant d’une zone prédéfinie. À cela s’ajoutent d’autres fonctionnalités telles que le changement de scène, le comptage de personnes, la détection de visage, la carte de chaleur, etc.

Enfin, le système de vidéosurveillance IP peut être doté de la lecture automatique de plaques d’immatriculation. Il s’agit d’un dispositif spécifique analysant et identifiant les plaques des voitures afin de les indexer dans le stockage de l’enregistreur numérique.

La vidéosurveillance analogique, un système en pleine évolution

La caméra analogique est un modèle traditionnel, le plus ancien de l’univers de la vidéosurveillance. Elle représente une part de près de 60 % des installations : pharmacies, maisons, commerces, hôtels… Ici, la caméra capture un signal vidéo analogique qu’elle transmet à l’enregistreur numérique à travers un câble coaxial. Par la suite, l’enregistreur DVR effectue une conversion du signal analogique en signal numérique avant de le sauvegarder sur le disque dur. C’est d’ailleurs ce même outil qui assure la communication avec le réseau ainsi que la consultation à distance sur smartphone.

Lire aussi :  Le lampadaire design : l'éclairage moderne et esthétique

De nos jours, la vidéosurveillance analogique connaît une évolution technique majeure avec l’arrivée de nouvelles technologies. Celles-ci ont la capacité de gérer des flux Full HD et même 4K à travers le câble coaxial KX6 classique.

Caméra IP et analogique : quelle qualité d’image ?

La caméra IP bénéficie d’une qualité d’image exceptionnelle. Ses versions d’entrée de gamme dépassent d’ailleurs de loin les meilleurs modèles de caméras analogiques. Ces dernières ont une résolution maximale qui atteint 704 x 480 pixels alors qu’elle est 4 fois plus élevée pour la caméra de surveillance IP. Ce critère peut être plus ou moins important en fonction de la destination d’usage du dispositif. Si vous voulez avoir les moindres détails sur les individus filmés, la caméra IP est ce qu’il vous faut. Par contre, si apercevoir seulement les silhouettes vous suffit, nous vous recommandons les caméras analogiques.

qualité image caméra IP analogique

La transmission vidéo en IP et en analogique

Dans la technologie analogique, la transmission du signal est effectuée via le câble coaxial. Il est ainsi possible de véhiculer le signal vidéo sur un câble KX6 de 100 m au plus dans le cadre de l’analogie standard. Avec l’analogie nouvelle génération, vous avez la possibilité de transiter le signal vidéo jusqu’à 700 m. De plus, le HD-CVI vous permet de véhiculer le signal audio ainsi que les données sur le même câble.

Quant à la vidéosurveillance IP, elle offre différents moyens de transmission, ce qui lui permet d’être une solution très souple :

  • Le câble Ethernet RJ45,
  • Le Wifi,
  • Le boîtier CPL.

Enfin, en termes de visualisation, vous avez un accès à distance à vos caméras, quelle que soit la technologie choisie. Ceci, à partir de votre smartphone et d’une application.

La technologie IP est assurément la solution tendance du moment. Elle offre une grande flexibilité ainsi qu’une qualité d’image supérieure. Il faut aussi noter que l’évolution des technologies a permis à l’analogie de devenir plus performante. À vous de choisir le système de vidéosurveillance qui vous convient en fonction de vos besoins.

By Clement