bac de retention

Vous êtes à la recherche d’un bac de rétention pour votre entreprise ? Suivez notre guide pour faire le bon choix ! Un bac de rétention est un équipement indispensable pour toutes les entreprises dont l’activité nécessite le stockage et la manipulation de produits dangereux ou polluants. En effet, le bac de rétention est destiné à l’entreposage de réservoirs où sont stockés des produits chimiques, dangereux ou jugés polluants, et à recueillir les éventuels écoulements. Au vu de son importance, il doit être choisi correctement et respecter les normes. Pour ce faire, vous devez prendre en compte différents éléments tels que la capacité, le matériau qui le constitue et l’utilisation que vous allez faire de votre bac.

Caractéristiques du bac de rétention industriel

Le bac de rétention a pour utilité de confiner les récipients et contenants où sont stockés des produits chimiques, instables ou polluants. Il est en effet crucial que ces derniers soient convenablement stockés, car ils peuvent être nocifs aussi bien pour les hommes que pour l’environnement.

Outre cet aspect technique, le recours au bac de rétention pour les industries ou exploitations concernées est un moyen de se mettre en conformité avec l’arrêté du 2 février 1998 relatif à la prévention des accidents et des déversements polluants accidentels. Celui-ci précise entre autres l’obligation pour l’exploitant de prendre toutes les dispositions nécessaires visant à limiter au maximum les risques de pollution de l’air, du sol et des eaux. Vous retrouverez également dans cet arrêté les précisions quant à la capacité de rétention des bacs en fonction du volume du produit et de sa nature.

Cet arrêté porte aussi sur l’obligation de l’exploitant de justifier de posséder les documents relatifs à la nature des produits stockés et à leurs risques correspondants, ainsi qu’à l’étiquetage de tous les récipients qui contiennent des produits dangereux.

bac de retention

Les éléments à prendre en compte pour choisir un bac de rétention

Assurez-vous que le matériau avec lequel celui-ci a été fabriqué est compatible avec les produits stockés, ainsi que sa capacité de rétention et le type de manutention qu’il exige.

Lire aussi :  Nos astuces pour monétiser son blog

Le matériau du bac

Vous retrouverez principalement 2 types de bacs de rétention dans le commerce : ceux fabriqués à partir de polyéthylène et ceux conçus à partir d’acier. Soulignons en priorité l’importance de l’étanchéité du bac afin de limiter les risques de fuites et d’écoulement, ainsi que les modalités de manutention de ces bacs de rétention.

Le bac en polyéthylène convient particulièrement pour le stockage des produits polluants nocifs, toxiques et corrosifs tels que les acides et les bases. Par contre, il ne peut être utilisé pour des produits inflammables. Vous vous demandez comment bien choisir un bac de rétention pour des produits hautement corrosifs ? Il existe aujourd’hui des bacs en polyéthylène de haute densité ou PEHD spécialement conçus pour ces produits.

Le bac en acier galvanisé quant à lui peut contenir des produits inflammables ainsi que des huiles, des hydrocarbures, des solvants, des peintures, des produits polluants, etc. Contrairement au bac de rétention en polyéthylène, il ne peut pas contenir de produits chimiques corrosifs.

Vous pourrez également trouver des bacs de rétention en acier finition polyépoxyde adaptés au stockage des hydrocarbures et autres produits inflammables.

La capacité de rétention

Le second critère à considérer lors du choix de votre bac de rétention est sa capacité de rétention. La réglementation est en effet très stricte en la matière, de ce fait, vous devez vous y conformer afin de ne pas être en infraction. La capacité de votre bac de rétention doit être déterminée en fonction des récipients stockés, dont la capacité unitaire est soit de 250 litres, soit inférieure à 250 litres.

Dans le premier cas, vous devrez opter pour un bac de rétention qui représente 100 % de la capacité du plus grand récipient, ou 50 % de la capacité totale stockée.

Par contre, dans le cas où vous stockez un ou plusieurs récipients dont la capacité unitaire ne dépasse pas les 250 litres, la capacité de rétention dépendra du type de liquide d’une part, et du total de la capacité des récipients d’autre part. Effectivement, la capacité sera différente en fonction qu’il s’agisse de produits inflammables (sauf lubrifiant), ou d’autres liquides, et selon que la capacité totale des récipients est inférieure à 800 litres, ou comprise entre 800 et 4000 litres, ou supérieure à 4000 litres. Vous pouvez consulter cette source pour en savoir plus à ce sujet.

Lire aussi :  Comment créer une entreprise en France : guide en 2022

Les différents types de bacs de rétention

Voici une liste des différents types de bacs de rétention, à choisir en fonction de vos besoins :

  • Le bac de rétention pour fût : ce type de bac est destiné à accueillir un ou plusieurs fûts à la fois. Il peut prendre la forme d’un support sur lequel les fûts sont directement posés.
  • Le bac de rétention pour cuve de 1000 litres, conçu pour servir de support aux gros fûts de 1000 litres.
  • La cuvette de rétention qui convient pour le stockage des petits flacons ou des bouteilles qui contiennent des produits à risque. Elle doit être parfaitement étanche et incombustible.
  • Le bac de rétention pour bidons et flacons : tout comme la cuvette, ce type de bac est destiné à accueillir des petits volumes de produits confinés dans de petits contenants, tels que les bouteilles, les flacons ou les petits bidons.
  • La plateforme de rétention : ce type de bac est destiné à une utilisation extérieure. Elle est utile pour effectuer une rétention statique ou du soutirage au grand air.
  • Le chariot de rétention est un bac monté sur des roues afin de faciliter le transport et le déplacement des récipients de stockage de produits chimiques.

Tous ces types de bacs peuvent s’accompagner d’accessoires, tels que la palette de rétention qui sert à les déplacer avec un chariot élévateur, les rampes et les plateformes, ainsi que les bâches permettant de couvrir les cuves en extérieur et de limiter les risques d’émanation. Dans tous les cas, le stockage et la manutention de ces bacs de rétention sont soumis à des normes de sécurité précises.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *