Faire son bois de chauffage : mode d’emploi et précautions

Faire son bois de chauffage : mode d’emploi et précautions

14 mars 2018 0 Par Nicolas

Le bois est un matériau de plus en plus plébiscité par les particuliers pour chauffer leur maison. En effet, le chauffage au bois présente de nombreux avantages qui viennent directement concurrencer d’autres méthodes comme l’électricité ou le fioul. Économique, le bois peut l’être encore plus si vous décidez de le faire vous même. Tout le monde ne peut pas s’improviser apprenti bucheron, et il faudra bien se protéger avec un vêtement de travail, acheté à Mulhouse ou ailleurs en France.

Mode d’emploi

La première étape avant de faire son bois, c’est de trouver l’arbre qui vous le donnera. Vous possédez peut-être un terrain. Dans ce cas, vous êtes libre de faire ce que voulez des arbres qui le compose. Vous habitez peut-être dans une commune qui pratique l’affouage. Cela signifie que vous pouvez vous servir des arbres présents dans des espaces qui appartiennent à la ville, contre payement. Dans tous les cas, ne pratiquez pas le “braconnage” et n’exploitez que les terrains sur lesquels vous êtes autorisé à travailler.

Ensuite, il s’agira de mettre l’arbre à terre, ou s’il l’est déjà, de commencer à le travailler. Si vous n’avez jamais coupé d’arbre, ne vous lancer pas seul dans l’expérience, faites appel à un bucheron professionnel, et ne commencer à travailler qu’après l’étape de l’abatage.

La seconde étape consiste à nettoyer le tronc (enlevez le lierre par exemple) pour qu’il soit bien “propre”. Vous pouvez ensuite utiliser un mètre ou un repère pour couper des morceaux de 1m sur toute la longueur du tronc. Ce format permet de calculer votre volume de bois en stère. Cette unité désigne 1m3 de bûches de 1m.

La troisième est celle du fendage. Il vous faudra une fendeuse qui va diviser le tronc en bûches dans le sens de la longueur.

Enfin, il faut une nouvelle fois découper les bûches. Ces dernières devront avoir une taille adaptée à votre système de chauffage. Généralement, les morceaux, de 1m à la base, sont divisés en 3 nouveaux morceaux de taille égale.

Précautions

Pour effectuer le travail des différentes étapes listées précédemment, il faut être équipé, et surtout de matériel de protection.

La protection la plus importante est certainement le casque. La taille est un endroit sensible et fragile du corps, et le travail en forêt vous expose à des chutes de branches par exemple. Privilégier aussi un casque avec une visière et des protections auditives intégrées pour vous protéger des éclats et du bruit de vos engins de découpage.

Les vêtements de protection sont aussi importants. Trouvez une bonne veste, un pantalon renforcé et des chaussures de sécurité.

Attention, ce n’est pas forcément la meilleure solution

Nous avons partagé toutes les indications vous permettant de réaliser votre bois de chauffage. Vous optez pour cette solution économique et vous avez peut-être des arbres à recycler. Il faut toutefois être vigilant et vous rapprochez d’un professionnel comme sur le site https://ecotech-geneve.ch/chauffage/chaudiere-bois/, car vous ne connaissez pas forcément la qualité de ce bois.

  • Les conséquences sur la chaudière peuvent être importantes, vous n’êtes pas à l’abri d’une panne.
  • Difficile ensuite de programmer une réparation en plein hiver puisque vous n’aurez pas de chauffage, cela est problématique surtout si les pièces sont longues à recevoir.
  • Si vous souhaitez conserver tous les avantages de la chaudière à bois (moins de rejets pour les gaz à effet de serre, un combustible abordable…), il est préférable d’acheter du bois en prenant en compte les spécificités de votre appareil.

Il vous suffit de demander un devis et trois minutes sont nécessaires, vous renseignez votre besoin, les caractéristiques de votre chaudière et vous aurez des formules adaptées à votre profil. Cela vous permettra également de réaliser des économies sans toutefois endommager votre appareil qu’il soit récent ou plus âgé. Ce professionnel pourra également vous conseiller par rapport à certaines essences dont la durée est plus ou moins longue.