avantages occasion voiture

Quand on a souscrit à un crédit auto, l’engagement est parfois relativement long. Or, il arrive que l’automobiliste souhaite changer de voiture avant d’avoir remboursé la totalité des mensualités du crédit de son véhicule. Si cette opération est très simple dans certaines conditions, elle s’avère beaucoup plus complexe dans des situations données. Néanmoins, l’opération peut être envisagée à condition de répondre à certains critères bien définis. Voici tous les éléments à connaître pour changer de voiture lorsqu’on a encore un crédit à rembourser.

Faut-il souscrire à un crédit affecté ?

Si votre crédit n’est pas affecté, c’est à dire qu’il s’agit d’un crédit à la consommation « classique » et non spécifiquement d’un crédit auto, certains avantages ne vous sont pas ouverts. Ainsi, vous êtes tenu de rembourser votre crédit même dans le cas où le véhicule ne vous serait pas livré.

En revanche si vous souscrivez à un crédit automobile vous aurez la possibilité de vous rétracter s’il s’avère que vous ne réceptionnez pas le véhicule. Si votre crédit est spécifiquement affecté, l’usage du crédit sera clairement indiqué sur votre contrat. Vous devrez présenter à votre établissement un justificatif d’achat : facture, bon de commande, devis. La somme demandée ne transitera pas par votre compte mais sera directement envoyée au vendeur.

Bon à savoir, le montant du crédit auto affecté peut être aussi consacré au remboursement des frais annexes à l’achat du véhicule : carte grise, mais aussi accessoires.

Les taux d’un crédit auto affecté sont généralement beaucoup plus attractifs que ceux liés à un crédit à la consommation classique.

Quelles marges de négociation ?

Vous souhaitez revendre votre véhicule avant l’expiration de votre crédit ?

Si votre crédit n’a pas été affecté, vous pouvez bénéficier de la somme allouée comme bon vous semble : libre à vous, si vous le souhaitez, de revendre votre véhicule sans donner de justificatif à votre établissement bancaire.

En revanche, si votre crédit est affecté, votre contrat précise que vous ne pouvez pas revendre votre voiture avant la fin du crédit. En effet, votre véhicule est placé sous « gage », et c’est donc légalement votre établissement de crédit qui en est propriétaire.

Lire aussi :  Quelle voiture choisir pour un premier achat ?

Vendre un véhicule sans l’accord express de votre établissement est appelé un détournement de gage, et est contraire à la loi.

Par ailleurs, vous devrez présenter à votre acheteur un certificat de non-gage, faute de quoi il ne pourra pas faire éditer de carte grise. Il est donc fondamental que vous ayez réalisé toutes les démarches nécessaires pour que votre véhicule ne soit plus gagé.

Pour autant, vous pouvez essayer de négocier avec votre établissement de crédit en proposant par exemple que le produit de la vente du véhicule soit affecté au remboursement de votre crédit. Certains établissements se montrent réceptifs à une proposition de rachat de crédit ; vous pourrez ainsi obtenir le fameux certificat de non gage.

A noter que le certificat doit être daté de quinze jours maximum avant la vente.

Quand on a souscrit à un crédit auto, l’engagement est parfois relativement long. Or, il arrive que l’automobiliste souhaite changer de voiture avant d’avoir remboursé la totalité des mensualités du crédit de son véhicule. Si cette opération est très simple dans certaines conditions, elle s’avère beaucoup plus complexe dans des situations données. Néanmoins, l’opération peut être envisagée à condition de répondre à certains critères bien définis. Voici tous les éléments à connaître pour changer de voiture lorsqu’on a encore un crédit à rembourser.

Faut-il souscrire à un crédit affecté ?

Si votre crédit n’est pas affecté, c’est à dire qu’il s’agit d’un crédit à la consommation « classique » et non spécifiquement d’un crédit auto, certains avantages ne vous sont pas ouverts. Ainsi, vous êtes tenu de rembourser votre crédit même dans le cas où le véhicule ne vous serait pas livré.

En revanche si vous souscrivez à un crédit automobile vous aurez la possibilité de vous rétracter s’il s’avère que vous ne réceptionnez pas le véhicule. Si votre crédit est spécifiquement affecté, l’usage du crédit sera clairement indiqué sur votre contrat. Vous devrez présenter à votre établissement un justificatif d’achat : facture, bon de commande, devis. La somme demandée ne transitera pas par votre compte mais sera directement envoyée au vendeur.

Lire aussi :  Faut-il acheter des voitures françaises ?

Bon à savoir, le montant du crédit auto affecté peut être aussi consacré au remboursement des frais annexes à l’achat du véhicule : carte grise, mais aussi accessoires.

Les taux d’un crédit auto affecté sont généralement beaucoup plus attractifs que ceux liés à un crédit à la consommation classique.

Quelles marges de négociation ?

Vous souhaitez revendre votre véhicule avant l’expiration de votre crédit ?

Si votre crédit n’a pas été affecté, vous pouvez bénéficier de la somme allouée comme bon vous semble : libre à vous, si vous le souhaitez, de revendre votre véhicule sans donner de justificatif à votre établissement bancaire.

En revanche, si votre crédit est affecté, votre contrat précise que vous ne pouvez pas revendre votre voiture avant la fin du crédit. En effet, votre véhicule est placé sous « gage », et c’est donc légalement votre établissement de crédit qui en est propriétaire.

Vendre un véhicule sans l’accord express de votre établissement est appelé un détournement de gage, et est contraire à la loi.

Par ailleurs, vous devrez présenter à votre acheteur un certificat de non-gage, faute de quoi il ne pourra pas faire éditer de carte grise. Il est donc fondamental que vous ayez réalisé toutes les démarches nécessaires pour que votre véhicule ne soit plus gagé.

Pour autant, vous pouvez essayer de négocier avec votre établissement de crédit en proposant par exemple que le produit de la vente du véhicule soit affecté au remboursement de votre crédit. Certains établissements se montrent réceptifs à une proposition de rachat de crédit ; vous pourrez ainsi obtenir le fameux certificat de non gage.

A noter que le certificat doit être daté de quinze jours maximum avant la vente.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *