respirer crawl

En natation, la respiration fait partie des éléments les plus importants, que ce soit pour un nageur débutant ou confirmé. Pour une nage comme le crawl, les techniques de respiration peuvent paraître assez compliquées. Entre la précision qui doit être apportée à la position du corps, aux battements des jambes et aux mouvements des bras, il faut également adopter les bonnes techniques de respiration. D’ailleurs, pas mal de nageurs connaissent encore ce genre de soucis. En parcourant cet article, vous obtiendrez toutes les techniques pour respirer correctement en crawl.

Tout d’abord, sachez qu’une mauvaise respiration peut être la source de nombreux problèmes de posture et d’alignement. Mais ne vous inquiétez pas ! Il existe quelques astuces de coach qui pourraient vous aider à mieux performer. En effet, l’amélioration de vos capacités respiratoires fait partie des premiers éléments à prendre en compte si vous souhaitez augmenter votre vitesse de nage.

Maîtriser l’inspiration

L’inspiration se fait sur le côté lorsque vous pivotez la tête à droite ou à gauche, selon vos préférences. Par ailleurs, il serait mieux d’alterner pour éviter les déséquilibres. Pour la prise d’air, vous n’avez qu’à sortir votre bouche de l’eau pour inspirer brièvement, sans vous précipiter. Veillez à ce que votre oreille soit collée au bras tendu lorsque vous effectuez la rotation. Le principe est simple : inspirer d’un coup avec la bouche lorsque votre tête est hors de l’eau. Il faut réduire le nombre d’inspiration autant que possible.

Il est recommandé de reprendre de l’air tous les 3, 5 ou 7 mouvements de bras. Tout dépendra de vos capacités à respirer sous l’eau. Pour les débutants, une inspiration tous les 2 mouvements est raisonnable.

Lire aussi :  Pourquoi faire appel à un coach sportif ?
Bien respirer en crawl : Les conseils et astuces d'un coach
Bien respirer en crawl : Les conseils et astuces d’un coach

Se concentrer sur l’expiration

De nombreux nageurs se concentrent beaucoup plus sur l’air qu’ils inspirent au lieu de se focaliser sur l’expiration. En fait, il est important d’expirer en continu sous l’eau entre vos 2 respirations. Évitez de retenir votre respiration ! Cela vous permettra d’être plus serein. L’idée est de ne pas conserver trop longtemps le CO2 dans le corps, puisque ce gaz toxique peut favoriser le stress. Évitez d’expirer lorsque votre tête est hors de l’eau. Assurez-vous de bien dépenser votre réserve d’air sous l’eau. Cela vous permettra d’enchaîner les longueurs plus facilement.

Lorsque votre tête est sous l’eau, il est conseillé de la garder immobile. Regardez vers le fond du bassin. Cela vous permettra de garder un bon alignement.

Réaliser des exercices d’entraînement

Mettez-vous à plat ventre, positionnez la planche devant vous et tenez celle-ci avec un bras tendu. L’autre bras sera immobilisé le long de votre corps. Battez vos jambes tout en gardant la tête sous l’eau. Réalisez des exercices d’expiration lente. Ensuite, pivotez votre tête chaque fois que vous réalisez 6 battements et prenez environ 3 secondes pour inspirer avant de replonger votre tête sous l’eau.

Vous pouvez également garder cette position initiale, mais cette fois-ci en travaillant le mouvement des bras avec les exercices de respiration. L’idée est d’effectuer les mouvements des bras en prenant le temps d’expirer sous l’eau et d’inspirer brièvement vers la fin de la traction.

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *