Les ladyboys : comprendre un phénomène culturel en Asie

Ce texte aborde le phénomène des ladyboys, ces personnes qui, en majorité originaires d’Asie, se trouvent entre les deux genres : hommes et femmes. Cette particularité est étroitement liée à l’histoire, la culture et la spiritualité de cette région du monde. Ainsi, pour mieux comprendre ce sujet, il convient de remonter aux origines et de décrypter les facteurs qui ont favorisé son développement.

Histoire et mythologie à l’origine du concept de Ladyboy

Dans de nombreuses cultures asiatiques, l’idée de l’existence de plus de deux genres n’est pas nouvelle. En effet, certaines traditions ancestrales reconnaissent l’existence de trois, voire quatre genres différents. Par exemple, en Thaïlande, pays souvent associé au terme « ladyboy », on retrouve les Kathoey qui sont généralement considérés comme un troisième genre. Ce mot se trouve également dans les textes anciens khmers, dont certains sont datés d’aussi loin que le 16ème siècle.

La notion des ladyboys s’appuie également sur la mythologie hindouiste et bouddhiste, très répandue en Asie. Dans ces croyances, les dieux peuvent changer de sexe ou être représentés sous plusieurs formes différentes. Par exemple, Avalokitesvara, un bodhisattva bouddhiste très populaire, est souvent dépeint avec des attributs féminins et masculins.

Une place dans la société

Les ladyboys sont assez couramment acceptés et intégrés dans les sociétés asiatiques, notamment en Thaïlande, où ils bénéficient d’une relative tolérance. Ils peuvent exercer de nombreux métiers comme le mannequinat, la coiffure, le maquillage ou encore le cabaret.

Le rôle du Bouddhisme dans l’acceptation des Ladyboys

L’une des raisons qui explique cette tolérance est sans doute liée au bouddhisme, religion majoritaire en Asie du sud-est. Cette spiritualité prône depuis toujours le respect de la vie et l’apaisement des souffrances de tous les êtres vivants, quelles que soient leur origine et leur différence. Ainsi, même si les ladyboys font face à certaines discriminations, elles sont généralement mieux acceptées en Asie qu’en Occident.

Lire aussi :  Quels avantages as-t-on grâce au recyclage ? 

Un statut légal complexe et ambigu

En dépit de cette tolérance dont jouissent les ladyboys en Asie, leur situation légale reste complexe et parfois floue. Par exemple, en Thaïlande, il n’est pas possible pour un individu né homme de changer officiellement de sexe sur ses documents d’identité, empêchant ainsi une véritable reconnaissance du genre féminin adopté. À contrario, en Indonésie, pays voisin aux cultures étroitement liées, on assiste à une répression croissante des droits des personnes transgenres, ce qui entraîne souvent violence et marginalisation.

Les ladyboys et les rencontres amoureuses

Les personnes qui souhaitent vivre une relation amoureuse avec un ladyboy peuvent être confrontées à diverses difficultés, tant au niveau culturel que matériel. Concernant l’aspect légal de la vie en couple, divers problèmes peuvent survenir compte tenu du statut ambigu des ladyboys, notamment en ce qui concerne le mariage.

L’attrait exercé par les Ladyboys sur les hommes étrangers

Pour certains hommes venant d’autres régions du monde, rencontrer une ladyboy constitue souvent une expérience exotique et originale. Ces liaisons sont généralement µénues d’une forte dimension charnelle. Toutefois, il est primordial de ne pas réduire les ladyboys à leur sexualité et d’envisager sérieusement leurs aspirations sentimentales. Ainsi, les couples mixtes impliquant un ladyboy sont de plus en pl
us fréquents et assument pleinement leur amour malgré les obstacles qu’ils peuvent rencontrer.

Vivre en couple avec un Ladyboy : gérer l’entourage et la famille

La société étant encore peu habituée aux relations impliquant des personnes aux genres indéterminés ou changeants, les couples formés par les ladyboys doivent faire face aux regards et aux préjugés de leur entourage. La plupart se trouvent alors contraints à mener un travail d’éducation et de communication pour démontrer que leur amour est basé sur autre chose que la simple incompréhension et la fascination pour la différence.

Lire aussi :  Top 10 des prénoms les plus attribués en 2019

Le parcours médical et psychologique des ladyboys

Le passage d’un genre à un autre ne s’effectue pas sans douleur, que ce soit sur le plan physique ou moral. Les ladyboys doivent parcourir un chemin souvent tortueux et semé d’embûches pour se construire une identité qui leur correspond.

Les traitements hormonaux

De nombreux ladyboys débutent très tôt les traitements hormonaux pour modifier leur apparence vers quelque chose de plus féminin. Ces traitements médicamenteux sont parfois contre-indiqués ou mal administrés, entraînant des effets secondaires potentiellement graves, comme la thrombose veineuse profonde ou l’infarctus du myocarde.

Les opérations chirurgicales

En complément des séances de thérapie hormonale, certains ladyboys choisissent de passer sous le scalpel afin de remodeler leur corps dans son ensemble. Parmi ces interventions, on peut citer :

  • La rhinoplastie (chirurgie du nez)
  • La blépharoplastie (intervention sur les paupières)
  • La réduction de la pomme d’Adam
  • L’implant mammaire
  • La vaginoplastie (création d’un néovagin)

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !