Saint-Valentin : histoire et origine de la fête des amoureux

Fête appréciée de tous (ou presque) mais surtout des amoureux, la Saint Valentin possède des origines bien plus lointaines et plus profondes que l’on ne peut imaginer. Entre les cadeaux de part et d’autre ou des petits gestes d’amour observés en cette journée du 14 février consacrée à cet effet, il convient de connaitre le vrai sens de cette célébration. Quelles sont les origines de la Saint-Valentin ? Voici ce qu’il y a à savoir sur la fête de l’amour.

Historique de la Saint-Valentin

C’est en Grande-Bretagne durant le XIVe siècle que le 14 février fut choisi comme jour de la Saint Valentin parce que selon les habitants de ce pays, c’était un jour durant lequel les oiseaux s’appariaient. Ladite tradition s’est perpétuée durant des années dans les pays anglo-saxons. Au fil des ans, elle s’est progressivement répandue en prenant une place considérable dans le monde. Et tout comme Halloween, la Saint-Valentin est une célébration très prisée.

Aujourd’hui, la célébration de la Saint-Valentin passe des déclarations d’amour, des cadeaux, des diners romantiques et autres dans le but de démontrer son amour à un partenaire ou un membre de sa famille.

Les origines chrétiennes de la Saint-Valentin

Selon des allégations sur le plan chrétien, Valentin est un prêtre chrétien dont on célèbre la vie chaque 14 février. Ce saint est mort en 270 pour avoir célébré des mariages chrétiens de manière clandestine. En effet, les mariages chrétiens étaient interdits par l’empereur de l’époque Claude II parce qu’ayant constaté que ces derniers, dès qu’ils se marient, ne veulent plus faire partit des légions militaires par crainte d’abandonner leur famille. C’est donc à cause de sa lutte pour l’amour que Saint Valentin, condamné à mort par ledit empereur, perdit sa vie.

Lire aussi :  Comment faire une demande de logement social ?

Une fête dédiée aux amoureux

C’est en 1496 que Saint Valentin fut officiellement reconnu comme le Saint Patron des amoureux. Et ce, sur les ordres d’Alexandre VI, pape de l’époque. Les célibataires à la recherche de l’âme sœur avaient donc désormais la protection dudit Saint. C’était considéré comme l’occasion idéale pour aider ces jeunes en quête d’amour à trouver l’âme sœur. Il existait par exemple la fameuse coutume du jeu de cache-cache qui demandait à ce que les jeunes filles célibataires se cachent afin que les jeunes hommes les retrouvent. Une fois la jeune fille retrouvée, le jeune homme pouvait passer cette journée en compagnie de cette dernière et de cette coutume était issues des relations pouvant conduire au mariage.

 

By Clement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *