Les surfaces podotactiles encore appelées dispositifs d’éveil à la vigilance ont prouvé leur utilité dans les espaces fréquentés par le public. C’est ce qui explique l’élargissement de la gamme de ces types de produits sur le marché. De plus, ces surfaces ne sont plus exclusivement réservées aux entreprises et aux lieux publics. Elles sont également pratiques pour les seniors et trouvent de plus en plus une place dans les établissements spécialisés. Pour installer des surfaces podotactiles, il est utile d’avoir une idée sur les différents produits de cette catégorie et leur usage.

Les clous podotactiles pour assurer la sécurité des personnes malvoyantes

Les clous podotactiles sont disponibles en inox, en aluminium, en laiton et en acier zingué. Il existe aussi des modèles photoluminescents qu’on utilise en intérieur sur le nez de marche d’escalier principalement. Ils sont souvent utilisés pour créer des bandes d’éveil à la vigilance aux abords des sources de danger comme les volées d’escaliers, les perrons, etc. Les clous podotactiles peuvent être posés de différentes manières sur les surfaces. Il existe des modèles à sceller, à frapper, à visser, à coller ainsi que des modèles adhésifs. Le choix que vous ferez dépendra essentiellement de la nature de la surface sur laquelle vous voulez installer votre bande d’éveil à la vigilance.

Pour obtenir des clous podotactiles adaptés au sol de votre établissement et qui répondent à la norme NF 98-351, nous vous recommandons de vous adresser à un site spécialisé. Vous serez certain d’acquérir des produits de bonne qualité et des conseils sur le choix idéal à faire selon la nature de votre surface. Par exemple, si vous vivez dans une zone maritime, les experts vous conseilleront d’opter pour les clous en inox et en finition zinguée. Ils résistent très bien à la corrosion et ont un fort contraste visuel. Si la pose doit être faite dans une allée à passage intensif, nous vous conseillons les modèles à sceller.

clous podotactiles pour malvoyants

Les dalles podotactiles, à poser aux abords d’un escalier

Une dalle podotactile est composée d’une membrane plane qui porte des plots podotactiles ayant des dômes identiques à ceux des clous. Elle se pose généralement à 50 cm d’un escalier pour créer un « pas de freinage ». Son rôle est aussi d’informer les personnes non voyantes ou malvoyantes de la présence d’un danger ou d’une marche. Elle se pose devant des dangers comme :

  • une marche isolée de grande hauteur,
  • un escalier descendant,
  • un plan incliné,
  • un tapis roulant,
  • une chaussée où passent des véhicules,
  • une voie ferrée…
Lire aussi :  Comment choisir sa cuve à eau ?

Les bandes podotactiles sont disponibles en aluminium, en inox, en caoutchouc, en laiton et en polymère. Il y a également des modèles en résine (méthacrylate et polyuréthane) et en granit. Les bandes à éveil de vigilance peuvent être collées, fixées ou scellées.

Il faudra faire attention à la surface sur laquelle vous voulez poser votre dalle podotactile avant de faire un choix. C’est pour cela que vous trouverez des filtres très intuitifs sur les sites spécialisés afin d’obtenir des recommandations de produits entièrement adaptés à votre situation. Vous pouvez trouver des bandes polyvalentes pouvant être posées sur une surface intérieure ou extérieure. Si l’installation doit être faite à un endroit où il y a beaucoup de passage, il est recommandé d’opter pour un modèle à usage spécifique.

Les bandes de guidage pour aider les personnes en manque d’autonomie

Les bandes de guidage sont encore appelées Bandes d’Aide à l’Orientation (BAO). Elles permettent de faciliter le déplacement des personnes aveugles ou malvoyantes en les guidant depuis leur parking jusqu’à l’accueil d’un bâtiment ou d’un lieu ouvert au public. Ces dispositifs peuvent être utilisés en intérieur comme en extérieur. Ils sont disponibles en aluminium, avec fixation ou adhésif…

Vous trouverez aussi sur le marché, des bandes de guidage thermocollantes, à frapper, en inox et en polymère. Les bandes de guidage podotactiles peuvent être fixées sur des sols en béton, en plastique, en verre ou en résine. Elles peuvent aussi être fixées facilement sur du carrelage et sur n’importe quel autre support. Pour assurer la sécurité des personnes, les surfaces de ces bandes favorisent l’adhésion de tout type de semelle et permettent ainsi d’éviter les dérapages. Vous trouverez des modèles assez pratiques pour tracer aisément toute sorte d’itinéraires.

Les bandes d’interception pour mieux diriger les malvoyants

La bande d’interception est aussi une sorte de bande de guidage qui se pose perpendiculairement à un cheminement principal. Elle fonctionne comme un stop et permet d’arrêter une personne à une interception pour le diriger ensuite vers un autre chemin. Pour installer une bande d’interception, on accole deux bandes de guidage afin de doubler la largeur du dispositif podotactile. Cela permet de le rendre facilement détectable au pied ou avec une canne.

Lire aussi :  Les bons conseils pour construire une piscine

La bande d’interception peut être utilisée au niveau d’un passage piéton, à l’entrée d’un bâtiment ou à un arrêt de bus ou de tramway. Elle peut aussi être posée dans un couloir pour guider les personnes malvoyantes ou aveugles vers une salle, une sortie, un distributeur, un guichet… Pour améliorer l’efficacité des bandes d’interception, nos experts recommandent de les associer avec des bandes podotactiles installées sous forme de chemin de guidage. Vous posez deux bandes podotactiles parallèlement avec un espacement de 39 cm entre elles. Cette technique permet de sécuriser les déplacements des personnes ayant des déficiences visuelles dans les zones très fréquentées.

Par contre, dans les espaces peu fréquentés, une bande d’interception simple suffit largement. Dans certains cas, l’installation d’une signalétique sonore sera nécessaire pour améliorer le repérage des lieux par les personnes en situation de handicap.

installation podotactile bande de guidage

Les nez de marche pour sécuriser les escaliers

Les nez de marche sont posés sur les bordures de chaque marche des escaliers afin de permettre aux personnes aveugles et malvoyantes de les distinguer facilement. La loi exige que ces produits podotactiles soient fabriqués en matière antidérapante et possèdent un contraste visuel prononcé par rapport à celui des escaliers.

Les nez de marches sont disponibles en plusieurs formats. Il en existe sous forme de bande adhésive, en inox ou en aluminium. Certains sont à coller ou à fixer. Pour les escaliers à l’intérieur des bâtiments, il existe des nez de marche très esthétique à grain ou à en aluminium larmé qui possède également un excellent contraste visuel. Ils peuvent être posés sur des supports granuleux ou lisses, en bois, en bois, en moquette rase, en béton, enrobé…

By Clement