Efficace et peu coûteuse, la tondeuse est l’un des appareils les plus utilisés pour le jardinage. Souvent négligée lors de l’achat, la lame est pourtant la composante la plus importante de cet équipement. C’est d’elle que va dépendre le système de tonte, de même que le type de coupe et la qualité. Compte tenu de tous ces facteurs qu’elles influencent, les lames de tondeuse ne sont évidemment pas universelles.

Les différentes catégories de lames de tondeuse

On dénombre 3 catégories de lames de tondeuse : les lames soufflantes, mulching, soufflantes et hybrides. Comprendre les différences entre celles-ci permet de mieux choisir sa lame, pour qu’elle corresponde aux types de travaux à réaliser. Par ailleurs, afin de bien entretenir une lame de tondeuse, il convient de connaître ses spécificités et son rôle.

Les lames soufflantes

C’est le type de lame retrouvé sur la plupart des tondeuses vendues dans le commerce. Les lames soufflantes sont des lames rotatives qui disposent à leurs extrémités de petites ailettes. Ce sont ces dernières qui permettent à la lame de créer un mouvement d’air dans le carter pendant la rotation. Le mécanisme est tel que l’air est aspiré de sorte à redresser les brins d’herbe qui se préparent à recevoir la lame. Cette dernière, toujours en rotation, les sectionne à quelques centimètres de hauteur. Le flux d’air envoie alors les brins coupés vers le carter qui les achemine dans un bac de ramassage. Les lames soufflantes et leurs ailettes sont particulièrement efficaces et ne rasent pas le sol. Elles peuvent être utilisées même si l’herbe est mouillée, pourvu qu’elle ne soit pas trop haute ou trop dense.

Lire aussi :  Une porte claquée : comment l’ouvrir avec une radiographie

lame tondeuse jardin ; entretenir tondeuse jardin ; entretenir lame tondeuse jardin

Les lames mulching

Elles ont été conçues pour correspondre aux tondeuses utilisant le système de mulching (paillage des brins d’herbes coupées). Ce sont aussi des lames rotatives qui possèdent un bouchon, dont le rôle est de bloquer le mouvement de souffle. Elles ont été aiguisées sur toute la longueur afin de broyer le gazon qui ne sera plus acheminé vers un bac, mais déposé sur le sol.

Les lames hybrides

Leur fonctionnement et leur composition cumulent ce qu’on retrouve au niveau des lames classiques vues ci-dessus. Elles sont utilisées lorsque la tondeuse à gazon permet une coupe avec ramassage, mais également en mode mulching, le gazon est coupé à seulement quelques millimètres. Ce sont ces lames qui sont employées pour tondre la plupart des jardins permettent de passer d’une technique à l’autre sans avoir à démonter la lame de votre tondeuse à gazon. La forme courbée crée un effet de souffle qui permet le ramassage, elles sont également aiguisées sur toute la longueur de manière à hacher l’herbe en tonte mulch.

Comment entretenir les lames de tondeuse ?

Les lames n’étant pas universelles, leurs méthodes d’entretien ne le sont pas non plus. De façon générale, après chaque utilisation, il faut nettoyer la lame de sa tondeuse avec de l’eau (haute pression) et une brosse. Il est ensuite possible d’appliquer un dégraissant pour enlever toute la saleté, pour finir en passant un chiffon sec et propre sur la lame.

Cependant, pour un entretien en profondeur, il faut affûter les lames une fois par saison. À ce stade, il est important de se renseigner sur le type de lime à utiliser et sur les parties à limer selon chaque modèle de lame. Bien évidemment, prenez garde à bien débrancher votre tondeuse avant de vous lancer dans l’entretien des lames !

Lire aussi :  L'aspirateur laveur pour un nettoyage rapide et efficace

By Nicolas

Nous sommes un groupe de rédacteurs passionnés et spécialisés. Retrouvez chaque jour des nouveaux articles sur Theme.fm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *