Les consommateurs réclament de plus en plus de transparence vis-à-vis des produits alimentaires. Cette tendance s‘explique principalement par les différents scandales alimentaires qui ont eu lieu, par un besoin croissant de la population de faire attention à leur alimentation, mais aussi par une tendance grandissante pour les produits respectueux de l’environnement ou d’un savoir-faire artisanal. D’autres mentions se font une place aux côtés des signes officiels comme la mention produits fermiers de Meurthe-et-Moselle dont l’objectif est là aussi de garantir une qualité de produit et de fabrication au client.

Les AOP, AOC et IGP

L’AOP (Appellation d’origine protégée), l’AOC (Appellation d’Orgine Controllée) et l’IGP (Indication Géographique Protégée)  sont apposées sur un produit lorsque celui-ci tire son goût et son authenticité de la zone géographique où il est historiquement produit.  Elles garantissent également un savoir-faire humain. Ces mentions sont un véritable gage de qualité, mais aussi de respect des produits et des méthodes de fabrication traditionnelles.

Il y a néanmoins une nuance entre les trois signes que sont l’AOP, l’AOC et l’IGP. Chacun correspond à un niveau d’exigence particulier. Ainsi, l’AOP est le label qui a le plus haut niveau d’exigence, suivis de l’AOC puis de l’IGP. En France, les principales AOP, AOC et IGP protègent des fromages, des vins et des charcuteries. De nombreux autres produits sont cependant couverts.

Le Label Rouge

Le Label Rouge est là pour attester qu’un produit alimentaire ou agricole non alimentaire respecte un certain nombre de règles qui vont garantir un produit dont la qualité est supérieure à la moyenne.

Pour cela, un cahier des charges très précis doit être respecté et des contrôles sont régulièrement effectués à toutes les étapes de production pour s’assurer que les minimas sont respectés. Le plus souvent, le Label Rouge est apposé sur des viandes et des volailles, mais peut aussi apparaître sur des boissons.

L’agriculture biologique

Il existe deux logos pour l’agriculture biologique. Le logo européen en forme de feuille qui va garantir que l’aliment a respecté une méthode de fabrication correspondant à un cahier des charges. Ce dernier fixe des règles visant à préserver la biodiversité, à améliorer la qualité de l’eau et des sols, à ne pas recourir à des produits chimiques, etc. Le logo français garantit une teneur minimum de 95% de produits agricoles biologiques dans l’aliment que vous achetez. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement.

Ne manquez pas nos autres contenus :